Ils sont en train de tuer le foot ! C’est fort et c’est même un peu putaclic mais c’est bien ce que nous ressentons chez Grounds en ce moment. Trop de matchs, trop de blessures, trop de pognons … On est à deux doigts de l’overdose ! Alors on a décidé de réformer le football mondial. Rien que ça !

Peut-on imaginer un football plus écoresponsable ? Moins de football pour mieux l’apprécier. Et si jamais les mecs de la FIFA ou de l’UEFA peuvent s’en inspirer, c’est encore mieux !

grounds réforme le football mondial le programme VAR FIFA UEFA Coupe du Monde Euro Ligue des Champions

LIGUE 1 – MOINS DE MATCHS !

Il est temps de consommer le football autrement. On épuise les joueurs avec des rythmes insoutenables. Un joueur pro engagé sur plusieurs tableaux peut facilement jouer plus de 60 matchs dans l’année. Une folie. Et ne venait pas me dire : « Ils sont bien payés, ils peuvent bien se bouger le cul tous les 3 jours ». Il faut savoir que cette remarque ne vaut que pour les Girondins de Bordeaux.

Peut-on imaginer un football plus écoresponsable ? Que ce soit en terme d’écologie mais aussi sur la question de l’humain. Consommer moins mais mieux ! On s’offrirait ainsi une chance d’éviter l’overdose. S’il y a moins de matchs, il y a moins de blessures et plus besoin d’effectifs aussi pléthoriques. Il faut retrouver un modèle économique plus sain. C’est vital !

Il suffit de regarder quelques matchs de Ligue 1 pour que le constat tombe. Le niveau de la majorité des matchs posent problème. Si le modèle allemand à 18 clubs est souvent plébiscité, nous allons plus loin avec une première division à 16 équipes. Moins de matchs, plus de spectacle ! Les supporters reviendront dans les stades automatiquement.

Le jugement de Grounds : Une Ligue 1 épurée à 16 équipes.

LA FORMATION, LA FORMATION, LA FORMATION !

Quel plus grand plaisir pour un supporter de toujours que de voir un jeune du centre de formation percer en équipe première. Et on ne parle pas de Football Manager ici mais bien de la vraie vie. Et aussi une motivation de plus pour faire venir les fans au stade.

Sans remettre en question l’arrêt Bosman (on reste des libéraux chez Grounds), ne peut-on pas imaginer une régulation de cette surrenchère chez les jeunes joueurs de notre centre de formation. Est-ce normal de voir nos jeunes pousses traverser la Manche avant même d’avoir soufflé leur 16ème bougie ? Il y a de la place en France pour ses jeunes.

Dans un contexte économique friable où chaque euro compte, les clubs vont devoir être plus intelligents et éviter les plantages en terme de mercato. À eux maintenant d’envoyer le bon signal aux jeunes pour leur donner envie de rester au club. Le temps de jeu reste l’atour numéro 1 pour retenir un joueur. Et ça incitera les clubs à investir dans le développement de leurs centres de formation. C’est gagnant / gagnant !

Le jugement de Grounds : Obligation d’avoir au moins 8 joueurs du centre de formation sur la feuille de match + interdiction des transferts avant 18 ans (sauf accord mutuel).

COUPE DU MONDE – JUSTE LES MEILLEURS !

Gianni, il faut arrêter les conneries maintenant ! On sait tous que tu adores le pognon mais tu dois garder la tête froide. Ça doit être un virus qui touche chaque personne entrant dans les bureaux de la FIFA et de l’UEFA. Coucou Michel Platini !

Les instances du football mondial, en dépit du bon sens, veulent toujours plus d’équipes qui participent aux grandes compétitions. Ça donne des phases de poules qui n’ont pas d’intérêt et qui manque de piquant. Du pur électoralisme. L’équivalent de Macron qui tapote le cul d’une vache au Salon de l’Agriculture … Gerbant !

Le football est un sport fabuleux. Un sport populaire aussi mais ne nous mentons pas. Les gens ne veulent pas voir un Hongrie / Venezuela en Coupe du Monde. No offense pour les Hongrois et les Venezueliens. Mais le peuple veut du Brésil / Allemagne ou du Angleterre / Argentine ! Il faut un format resseré. Moins de matchs mais plus de matchs à enjeux avec une intensité folle et des scénarios qui le sont aussi. Le football quoi !

Le jugement de Grounds : Une Coupe du Monde tous les 4 ans, l’été, avec 32 équipes. Cette position vaut aussi pour l’Euro. Nous ne voulons plus revivre les phases de poule de l’Euro 2016. Un Euro de foot à 16 équipes.

LIGUE DES CHAMPIONS – CHAQUE MATCH COMPTE !

La Ligue des Champions actuelle n’a de vrai intérêt qu’à partir des matchs éliminatoires. La phase de poule est sans vrai suspense. Encore un coup de l’UEFA pour éviter les accidents aux big teams. Mais ça se fait encore au détriment de l’intérêt et des supporters. Il faut relancer l’intérêt dès la phase de poule.

Les phases de poule sont un bon concept mais qu’il faut repenser. Actuellement la LdC se jouent avec 8 poules de 4 équipes. 32 équipes, c’est trop ! Il faut épurer et se recentrer sur les grands clubs. Italie, Espagne, Angleterre, Allemagne, France. Pour les clubs du Big 5, on fait une régule à l’indice UEFA pour connaître le nombre d’équipes qualifiées.

On y ajoute les champions du Portugal, des Pays-Bas, d’Ecosse, Suisse, Belgique, Russie et Turquie (à identifier selon indice UEFA). Et oublions les tours préliminaires du mois d’août. On se retrouve avec 8 matchs de classement. Et 5 matchs de plus pour les finalistes. 13 matchs intenses et importants !

Grounds réforme le football mondial. Nouveau format Ligue des Champions Football

Alléchant ?

Le jugement de Grounds : Une phase de 4 poules de 5 équipes. Les 2 premiers sont qualifiés en ¼ de finale. Une LdC à 20 équipes pour le gratin européen.

LA VAR ? STOP !

On a espéré la VAR, on a encouragé la VAR et maintenant on ne veut qu’une chose chez Grounds : Ne plus jamais en entendre parler ! Calquer sur nos amis du rugby, instaurer l’arbitrage dans le football semblait une belle idée. Une idée pleine de bon sens pour en finir avec les contestations. Sur le papier, ça devait être ça …

Mais la VAR n’est pas un robot ou une machine. Il y a des hommes derrière et malheureusement ils ne sont pas à la hauteur. Les aberrations se multiplient et les rugbymens peuvent se foutre de nous tranquillement. Aujourd’hui, les instances du foot sont incapables de se remettre en question. On a moins de scrupules chez Grounds !

Le jugement de Grounds : C’est un échec ! On arrête les frais et on met des micros sur les arbitres. Une décision qui aidera vraiment les arbitres…