Même s’ils ne sont pas encore officiellement sortis, les nouveaux maillots du Paris-Saint-Germain ont fait réagir les supporters les plus fidèles du club : le Collectif Ultras Paris. Après avoir leaké sur les réseaux sociaux, les tuniques de la saison 2021-2022 ont généré une vague de protestation et ont entraîné une déferlante de messages qui s’apparentent à une déclaration de guerre envers les dirigeants du club de la capitale, et envers Nike, concepteur des maillots du PSG depuis 1989.

L’histoire s’écrit en bleu blanc rouge blanc bleu.” C’est par ces mots que le CUP partage sa “colère” et son “indignation” dans un communiqué qui appelle au boycott de tous maillots ne respectant pas l’histoire du club qui leur est cher. Les raisons de ce mécontentement sont simples : le maillot que porteront les joueurs au Parc des Princes ne va pas dans le sens des traditions historiques et des couleurs officielles du club. Le bleu est beaucoup trop présent, à l’instar du rouge et du blanc quasi-absents. De plus, il ne s’agit pas d’un maillot dit “Hechter”, comme celui créé pour les 50 ans du PSG notamment.

Petit point histoire, l’appellation “Hechter” se réfère au couturier Daniel Hechter qui créait les ensembles du club saint-germanois et qui a permis de faire la transition entre les maillots entièrement rouges et ceux que l’on connaît, bleus à bande rouge, qui perdurent depuis la saison 1973-1974. Ne nous remerciez pas, nous sommes aussi là pour vous apporter des anecdotes toujours plus intéressantes !

Nous estimons que l’identité d’un club passe par le respect de ses couleurs traditionnelles qui le font reconnaître entre mille.” Nous ne pouvons qu’aller dans le sens de cette phrase présente dans le communiqué du CUP. Plus que du marketing, le maillot est (avec le logo) le premier symbole d’identification pour toute équipe, quelle que soit la discipline. C’est encore plus vrai dans le football. Au-delà de l’aspect esthétique, le premier élément recherché dans la conception est l’idée même d’appartenance. Le plus important est que les supporters puissent se rattacher à des couleurs, des motifs propres au club qui les font vibrer. Un changement aussi radical ne peut être accepté. Aller à l’encontre des couleurs officielles, c’est renier les valeurs qui forgent une histoire, une réputation, la transmission d’un héritage.

Pour clore son appel au boycott, le CUP annonce que “des actions seront réalisées jusqu’au retour de [leurs] couleurs historiques”. Aucune action n’a été entamée pour le moment et rien ne semble présager un changement de la part de Nike. Affaire à suivre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)