Si les Gobert et Fournier n’ont plus de secret pour le grand public, certains noms restent encore méconnus. Les français en NBA représente la plus grande colonie de joueurs hors USA et Canada. Une aubaine pour le basketball français. Après 60 matchs, on fait pour vous un tour d’horizon de la saison des jeunes joueurs bourrés de potentiel. Peut-être que le prochain Tony Parker se cache dans cette liste…

via GIPHY

3/ SEKOU DOUMBOUYA (DETROIT PISTONS)

En année sophomore, difficile de tirer des conclusions sur l’ex-joueur du Limoges CSP, drafté en 15ème position par les Pistons de Detroit. Dans le Michigan, l’heure est à la reconstruction. Nombreux sont les jeunes qui cherchent à se faire une place. Mais les stats ne sont pour le moment pas au rendez-vous : 4 points, 2,1 rebonds, 0,6 passes à 35% au tir et 24% à 3 points (40% au tir réel).

L’ailier fort fait moins bien que lors de sa saison rookie, ce qui peut faire peur quand on voit l’explosion de joueurs comme Jerami Grant et l’émergence de Saddiq Bey à son poste. Sekou est passé de 20 minutes par match à seulement 13 minutes. Son coach, Dwane Casey, semble être prêt à laisser du temps au petit jeune de 20 ans pour qu’il se développe à son rythme, mais attention à ne pas laisser passer sa chance !

via GIPHY

2/ KILLIAN HAYES (DETROIT PISTONS)

Difficile de classer le potentiel de Killian tant on l’a peu vu cette saison sous les couleurs de la franchise qui l’a drafté en 7ème position (plus haute sélection pour un français). Où se situe-t-il par rapport à notre top1 ? Depuis le début de sa jeune carrière, en 13 matches, le gaucher a compilé 5,5 points, 2,2 rebonds, 3,9 passes, 1 interception à 33% au tir et 25% à 3 points (37% au tir réel).

Inutile de dire que statistiquement, ce n’est pas ce qu’on attend d’un prospect du top7. Mais comme nous l’avons souligné, l’échantillon est très faible et la saison a été compliquée pour lui avec des blessures. Dans l’impression visuelle, le joueur formé à Cholet paraît néanmoins très intéressant. De bons choix en attaque, une défense très correcte et surtout la confiance de son coach, Dwane Casey qui le qualifie même de potentiel “défenseur élite”. Il a déjà été capable de nous faire sauter de notre canapé, notamment lors d’un match face au Thunder dans lequel il a produit 9 points, 4 rebonds, 7 passes, 5 interceptions et 1 contre, dont une passe absolument sublime dont le rebond sur le parquet a résonné toute la nuit sur Twitter !

Beaucoup de bonnes choses à noter et un potentiel certain qu’on espère voir se développer au sein d’une équipe jeune et en reconstruction. Killian Hayes a l’air d’être prêt à saisir sa chance. On lui souhaite d’être épargné par les blessures pour pouvoir trouver son rythme et continuer à prouver qu’il a sa place parmi l’élite de son sport !

via GIPHY

1/ THÉO MALEDON (OKLAHOMA CITY THUNDER)

Sans doute le jeune Français en NBA qui a fait couler le plus d’encre depuis le début de la saison. Drafté en 34ème position par les Philadelphia 76ers mais envoyé au Thunder, lui aussi dans un projet de reconstruction. Il n’en finit pas d’impressionner. On dit souvent qu’il y a de bons coups à faire au second tour de la draft : Théo en fait assurément partie ! 9,6 points, 3,5 rebonds, 3,3 passes à 37% au tir et 34% à 3 points (46% au tir réel).

Plus que les stats, l’impression que laisse le nouveau meneur de la franchise aux 34 choix de draft est excellente. Il joue avec une assurance folle, est capable de se créer son tir, montre de grandes qualités de shoot extérieur et distribue le jeu avec finesse. Toutes les qualités requises pour un meneur en 2021 ! Quant à sa défense, elle est plus que correcte (n’en déplaise à 2k Sports qui lui a attribué un atroce 46 dans cette catégorie).

Pour une saison rookie, l’ancien joueur de l’ASVEL prouve qu’il peut avoir sa place dans le 5 majeur d’une équipe de NBA. Son coaching staff semble lui faire confiance en lui laissant rapidement sa place : il a déjà débuté 35 rencontres en 51 matches. Après Russell Westbrook et Chris Paul, la mène est assurée dans l’État d’Oklahoma.

FRANÇAIS EN NBA : LES MENTIONS HONORABLES

Ce top 3 des meilleurs espoirs Français en NBA est évidemment personnel, libre à chacun de croire ou non en l’un ou l’autre de ces joueurs. Certains n’y apparaissent malheureusement pas comme Frank Ntilikina qui peine encore à trouver sa place à New York dans une équipe qui gagne sans lui… Le jeune Jaylen Hoard, récemment arrivé au Thunder montre lui aussi de belles choses. Encore un profil à surveiller côté Français !