Dénichez une jeune marque française et percevoir un potentiel, c’est toujours un grand kiff pour la rédaction de Grounds ! Quand nous avons posé les yeux sur les frenchies d’Hors-d’Oeuvre ce fut un coup de cœur immédiat. On vous présente notre crush sportswear/streetwear de ce début d’année avec le basketball dans la recette gagnante. Pour une fois que l’algorithme d’Instagram nous donne un coup de pouce… On va pas se priver !

ENTRE BASKETBALL ET LIFESTYLE PREMIUM, LA RECETTE DU SUCCÈS SELON HORS-D’OEUVRE

Mais qui se cache derrière cette marque si prometteuse ? Deux frères, Martin et Florian Chapuy mais aussi un nom bien plus connu des passionnés de balle orange : Guerschon Yabusele. Avant de revenir jouer en France, il a été drafté par les Boston Celtics. Nos 3 compères se connaissent depuis qu’ils ont joué ensemble sous le même maillot, celui de Roanne. Ils sont maintenant amis … et associés !

On le sait les joueurs NBA, à l’image d’un Russell Westbrook, adorent porter de belles sappes et être toujours à la pointe de la mode. Alors quoi de plus naturel pour un passionné de basketball de vouloir lui aussi porter les tenues de ses stars. Mais tout le monde ne signe pas des contrats de 100 Millions sur 5 ans et les prix s’envolent vite ! Lors de son passage à Boston, Yabusele a une révélation lifestyle et sportswear.

« On a voulu créer une marque qui reste haut de gamme et qualitative mais avec une gamme de prix abordable pour que les gens puissent aussi s’offrir ce que leurs joueurs favoris portent ». Martin Chapuy, cofondateur de Hors-d’Oeuvre.

Alors nos 3 associés ont voulu lancer leur propre marque qui reprend des codes d’un lifestyle moderne et sportswear mais sans devoir casser le PEL avec l’assurance que la qualité sera au rendez-vous. Chez Grounds on valide totalement ces initiatives.

NOTRE CRUSH POUR LA JEUNE MARQUE HORS-D’OEUVRE

Pourquoi la France est-elle aussi connue dans le monde ? La gastronomie of course. Et du côté de Roanne et de Lyon on peut dire qu’on s’y connaît en mets raffinés et en bonne table. D’où le « Hors d’Oeuvre » qui vient faire le rappel avec la gastronomie et un savoir-faire bien frenchie !

L’autre référence c’est le mot « Oeuvre » pour parler d’art car comme le dit si bien Martin, « Nous voyons notre sport, le basketball, comme une oeuvre d’art ». Mais pas question de ne s’adresser qu’aux passionnés de balle orange. Les français jouent avec le nom de leur marque pour construire un univers. Et on adhère vite en discutant un peu avec Martin.

hors-d'oeuvre montage collection 1 lifestyle

La concrétisation de cette universe se retrouve dans les 4 pictogrammes que nous retrouvons brodés sur quasiment toutes les créations. Ça attire l’oeil très rapidement et rappelle la combinaison de 3 pictos que l’on retrouve sur les caisses de protection quand les musées envoient des oeuvres d’art. Avec l’ajout du filet de basket ça donne un rendu hyper stylé.

Lancée en 2020, nous découvrons alors la première collection de la marque roannaise. Et déjà quelques très belles pièces pour un vestiaire masculin moderne. C’est dur de dire les pièces que nous avons préféré car la qualité est présente partout. Mais certaines créas sortent du lot pour nous. Comme le sweat à capuche avec le filet brodé dans le dos mais aussi le pantalon de jogging avec sa coupe ultramoderne et ses pictos brodés.

HORS-D'OEUVRE

UN AVENIR RADIEUX ET UNE DEUXIÈME COLLECTION EN APPROCHE !

Chaque pièce est unique et magnifique avec un souci du détail que l’on voit rarement chez une si jeune marque. Ce n’est pas un hasard, s’ils sont aussi attachés à se faire appeler « Studio créatif ». Hors-d’Oeuvre, « Ce n’est pas juste la promotion d’une marque de vêtement » comme le souligne Martin Chapuy. C’est une vision de la mode et d’un certain lifestyle. En créant, la marque Martin avait les idées. Hors-d’Oeuvre ne sera pas un simple logo sur un tee-shirt blanc. C’est un concept et ils prennent beaucoup de plaisir à le développer et nous le faire partager.

Si la première collection, lancée dans une période délicate, a été réussite alors vous n’êtes pas prêts pour la deuxième collection de la marque. Si le teasing a commencé sur les réseaux de la marque, nous avons eu la chance de voir les photos de leur shooting de la collec’ et c’est une dinguerie ! 16 nouvelles pièces dont nous vous parlerons en détail très prochainement qui devraient prendre un tournant encore plus premium sans oublier les principes de la marque.

La production n’est pas encore totalement Made in France mais Martin Chapuy nous a assuré qu’il travaillait dessus pour les prochaines collections. Pour l’instant c’est du Made in Europe est c’est déjà pas si mal pour une jeune marque ! Ce n’est pas la première fois que nous vous parlons d’ « Hors-d’Oeuvre » et ce n’est certainement pas la dernière…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hors-D’œuvre (@hors__doeuvre)