Il se vend une paire de Converse toutes les 5 secondes dans le monde. La Chuck Taylor et la Chuck 70’s sont des intemporelles qui ne prennent pas une ride. Et quand elles sont trop fatigués ou au fond d’un placard, Samuel Bonjean débarque pour leur donner une seconde vie et les revendre. C’est l’objectif de « La Converserie ».

« LA CONVERSERIE », UN CONCEPT ÉCOLO ET TENDANCE

Originaire de Bordeaux (comme nous), amateurs de sneakers (comme nous), sensible à la question du recyclage et de la récup’ (comme nous). Trop de points communs pour rester insensible au projet « La Converserie ». Un projet tout nouveau qui sera officiellement lancé le 29 Janvier 2021. Un projet qui a du sens surtout.

100 Millions. C’est le nombre de Converse qui sont incinérées chaque année. Un chiffre qui donne le tournis mais qui montre bien que la Converse est un phénomène de mode mondial mais aussi une hérésie environnementale. On imagine très bien le nombre de paires qui doivent terminer à la poubelle. À son échelle, Samuel a décidé d’agir.

« Nous reconditionnons les Converse qui dorment dans vos placards pour leur donner une seconde vie » Samuel Bonjean, fondateur de « La Converserie ».

Et c’est là que le projet « La Converserie » voit le jour. Il récupère des paires partout où il peut. Il les nettoie et enfin il les vends sur son tout nouveau site internet. En ligne depuis Vendredi, vous pouvez déjà vous y rendre pour donner une seconde (voir plus) vie à une paire de Chuck Taylor. Les drops auront lieu tous les vendredis à 12h pétante. Les amateurs de Sneakers sont habitués à ce terme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LA CONVERSERIE (@laconverserie)

LE PHÉNOMÈNE « CONVERSE »

L’histoire de la Converse est une belle histoire qui nous parle tout particulièrement puisque même les joueurs NBA les portaient autrefois. Ce qui paraît assez fou avec le recul. Il fallait avoir les chevilles bien souples à l’époque ! Véritable intemporelle, elle se décline dans toutes les couleurs. Basses (Chuck 70’s) ou hautes (Chuck Taylor), nous avons déjà tous eu une paire aux pieds.

Nous ne venons pas de découvrir la passion de Samuel pour le streetwear et les sneakers. Nous nous sommes rencontrés quand il travaillait encore chez Baskettemple. L’âme d’un entrepreneur, il a décidé de voler de ses propres ailes en lançant son premier business. Alors chez Grounds, on a voulu lui donner un coup de pouce. Parce qu’il est passionné et pour des dizaines d’autres raisons aussi !

L’une d’entres elles, c’est aussi l’altruisme de Samuel Bonjean. Loin de l’autoentrepreneur égocentrique, il casse les codes et s’engage à participer à la réalisation des rêves d’enfants malades, en reversant la totalité de la somme à l’association Petits Princes générée par la vente des lacets. Une jolie BA.

Acheter maintenant

la converserie revente de sneakers en seconde main samuel bonjean sneakers
La Converse Chuck 70’s noire.