Notre Coupe du Monde de Rugby s’arrête là. À la sortie d’une défaite frustrante (20-19) contre des Gallois sans génie Christophe Hamacek revient sur le ¼ de finale Galles / France avec beaucoup de frustration mais une furieuse envie de croire en un avenir radieux pour le XV de France. La gueule de bois porteuse d’espoir ! Et si l’Equipe de France venait encore d’inventer un concept ?

GALLES / FRANCE : UNE AFFAIRE DE FRUSTRATION

Tout d’abord, je n’ai pas envie d’enfoncer Sébastien Vahaamahina. Si tu connais le rugby, ça fait partie intégrante de ce sport. C’est un sport de combat et le manque de lucidité peut engendrer ces situations. Bien sûr que c’est une erreur énorme de sa part. Mais il ne faut pas oublier son match et en faire un exemple. C’est un joueur magnifique qui se servira de ça pour revenir plus fort. C’est une connerie comme beaucoup en font et beaucoup en feront !

L’expulsion de Vahaamahina est un tournant du match mais ce n’est pas la seule raison de cette défaite. Ma colère n’est pas contre lui. Personne n’en parle mais ce qui me reste en travers de la gorge, c’est le choix de cette mêlée à 7 aux pieds des poteaux gallois en toute fin de match. C’est dommage car les joueurs se sont libérés pour jouer un match de très grande qualité. C’est un match référence.

Sébastien vahaamahina coupe du monde de rugby galles / france
L’expulsion de Vahaamahina, tournant du match mais pas responsable pour Christophe Hamacek

GALLES / FRANCE : « ON MANQUE DE FORCE STRATÉGIQUE ! »

Cette erreur me rend fou et c’est de l’ordre de la stratégie. Avec une dizaine d’entraîneurs autour, ça me gène que personne ne soit capable d’y penser. On perd le ballon alors qu’on doit appeler un ailier pour faire le troisième ligne et assurer la mêlée. Tu sors le ballon proprement et après avoir installer tes bloqueurs, tu claques un drop plein axe avec Camille Lopez. Avec ses 3 points hyper précieux, les gallois ne reviennent plus ! Je fulmine après ça.

On parle de l’en-avant, du geste de Vahaamahina mais le ballon de la gagne on l’avait. Quand on regarde les anglais ou les néo-zélandais, on est frappé par cette force stratégique. Il y a 5 facteurs de la performance : technique, tactique, mental, physique et stratégique. Et en France, je suis consterné de voir que le facteur stratégique est sûrement le moins bien maîtrisé. C’est fou et ça me contrarie beaucoup.

Coupe du monde de rugby 2019 Ntamack Dupont Christophe hamacek

EQUIPE DE FRANCE DE RUGBY : UN AVENIR PORTEUR D’ESPOIR.

De la frustration donc mais de l’espoir. Les joueurs se sont libérés pour montrer l’étendue de leur talent. Un match référence pour construire l’avenir. Je crois fort en l’avenir. On a pu voir des jeunes talentueux qui peuvent amener la France au plus haut niveau dans les années qui viennent. On a une base solide sur laquelle construire le XV de France du futur. On peut travailler sur une épine dorsale de grande qualité.

Certains jeunes vont exploser dans les années à venir. On tient une charnière jeune et hyper talentueuse avec Antoine Dupont et Ntamack. Je pense aussi à Penaud, Chat et Ollivon. La base pour construire une belle équipe est là. Mais il y a d’autres choses à apprendre pour atteindre le top niveau. Ntamack qui ne joue pas 10 avec Toulouse ? Aucun problème ! Il est assez talentueux pour changer de poste avec réussite. Il y a trop d’enjeu en club pour que Mola s’adapte à l’Equipe de France.

Il va falloir faire un vrai travail sur l’aspect stratégie. Aussi bien en amont du match que pendant le match. Les anglais savent le faire, on doit en être capables aussi. Je suis persuadé que le pilier droit anglais sait très bien ce que doit faire son centre dans telle ou telle situation. Ce travail se fait en Equipe de France mais aussi depuis l’école de rugby. Mais ça n’a rien d’impossible à réaliser.

Nos pronostics ! 

Points positifs :

    • La jeunesse au pouvoir.

    • Une charnière porteuse d’espoir.

    • Un match référence pour cette génération ?

Points négatifs :

    • Des lacunes dans la stratégie.

    • Vahaamahina ne doit pas payer pour tout le monde. On gagne ensemble et on perd ensemble.