Une victoire encourageante (ça change !) pour notre entrée dans cette Coupe du Monde de Rugby contre l’Argentine et voici que toute la France du Rugby se remet à rêver d’une première étoile au-dessus de notre bien aimé coq. Mais avant il fallait confirmer lors de ce FRANCE / USA. Un match poussif mais une victoire finale (33-9) qui laisse sûrement plus de questions que de réponses aujourd’hui. On décrypte avec Coach Hamacek !

FRANCE  / USA : « VIVE LE JEU AU PIED »

Sans le jeu au pied millimétré de Camille Lopez, la France ne gagne pas ce match. On crée le déséquilibre qui amène les essais en première mi-temps par ce jeu au pied. C’est une des formes de jeu et souvent on oublie cet aspect du jeu. Dans notre formation, on peut s’apercevoir que les gamins ne savent plus vraiment jouer au pied.

Ensuite, on est rattrapé par le manque de confiance que nous avons. Nous ne sommes pas les All Blacks et le doute s’installe vite dans les têtes bleues. Face à une équipe plus faible, nous avons du mal à être dominant.

Un enseignement à tirer de ce deuxième match ? Que le jeu au pied est une arme à utiliser. Au haut niveau, avec des défenses serrées et denses, quand le jeu d’évitement devient compliqué, le jeu au pied devient efficace. Il ne faut pas s’en détourner.

La prestation de Lopez est intéressante. Sans remettre en question le titulaire au poste, Ntamack, le staff tricolore ajoute une corde à son arc. C’est là toute la dimension stratégique du coaching selon les adversaires de la France. Je veux toujours y croire car nous sommes français et que nous pouvons renverser des montagnes mais ça comprend aussi d’être capable de faire un mauvais match contre les américains.

france-usa-coupe-du-monde-de-rugby-2019-christophe-hamacek-huget
Un gros câlin ça fait toujours du bien !

LA VICTOIRE BONIFIÉE… ET C’EST BIEN L’ESSENTIEL !

J’avais vu USA-Tonga à Saint-Sébastien, il y a un peu moins d’1 an. J’y avais vu des gaillards. Des athlètes solides avec un rugby sans génie mais simple et efficace. Je ne suis pas surpris par leur performance car je savais qu’ils répondraient présents dans la dimension du combat.

De la suffisance envers les Américains ? Non je ne crois pas. Mais plutôt un manque de confiance en un collectif. Le XV de la France a peur et ça peut se ressentir sur le terrain. Un manque de sérénité criant avec quelques errements défensifs qu’il faudra corriger rapidement (Coucou Raka !). Mais aujourd’hui, il manquait sur le terrain des joueurs à fort potentiel.

Contre une grosse nation, nous serons capables de jouer un autre rugby et de réaliser des performances extraordinaires. Le costume de favori est trop grand pour les français. C’est comme outsiders que nous sommes les meilleurs ! Le XV de France et le rugby français en général n’a jamais joué les premiers rôles … même dans les périodes plus fastes.

Il faut positiver après ce match. Le XV de France s’est adaptée aux américains pour utiliser une autre arme. C’est le signe que le staff bosse bien et analyse correctement le jeu adverse. Avec des joueurs qui peuvent le faire bien entendu. Aujourd’hui, Camille Lopez n’a rien manqué. Une précision insolente.

Points positifs :

  • Le jeu au pied est une arme efficace
  • Un Camille Lopez en mode sniper
  • Des certitudes sur les titulaires pour le staff

Points négatifs :

  • Une mêlée à droite (la première ligne en difficulté) en difficulté
  • Sofiane Guitoune trop juste
  • Une défense à consolider
  • Le doute (encore et toujours)
  • Des remplaçants qui ne jouent pas leur carte

Retrouvez nos pronostics (foireux) pour cette 9ème édition de la Coupe du Monde de Rugby !