A quelques jours de l’ouverture de la 9èmeédition de la Rugby World Cup, qui se déroulera pour la première fois sur le continent asiatique, à savoir au Japon, nous vous livrons à l’avance le déroulé de la compétition. Disclaimer : ne pariez pas le PEL de la petite dernière sur nos pronostics pour la Coupe du Monde de Rugby !

coupe-du-monde-de-rugby-2019-calendrier
Nous remercie pas, c’est cadeau !

COUPE DU MONDE DE RUGBY – POULE A (Irlande)

Et à tout hôte, tout honneur ; nous commençons avec l’équipe du Japon. Les Brave Blossoms. Malgré l’entrée d’une franchise japonaise dans le Super Rugby les Nippons ont eu du mal à surfer sur la vague de leur succès historique face à l’Afrique du Sud en match de poule de la RWC 2015. On notera toutefois un match nul à la U Arena face au XV de France fin 2016 (23-23, coucou Guy Novès).

Difficile de les imaginer sortir de la poule A, constituée de L’Irlande, de l’Ecosse, du Japon donc, de la Russie et des Samoa. Pour cela, il faudra battre les Ecossais, qui peuvent se retrouver fragilisés avec quelques uns de leurs meilleurs joueurs blessés, comme ce fût le cas face à la France lors du dernier Tournoi des Six Nations. Un exploit n’est pas à exclure, d’autant que les Brave Blossoms joueront sans pression. L’Angleterre restera (pour notre plus grand bonheur) le premier pays hôte à ne pas être sorti des poules.

L’Irlande, qui apparaissait comme imbattable au sortir d’une saison 2018 pleine (Grand Chelem, victorieux de leur série de tests en Australie, Leinster champion d’Europe, Sexton meilleur joueur de l’année World Rugby), est apparue en dedans dans le tournoi 2019. Lourde défaite d’entrée, et à Dublin face aux Anglais, puis défaite à Cardiff face aux Gallois (ils ont bien martyrisé le XV de France mais ce n’est pas un exploit…).

L’objectif de gagner la coupe du monde sera-t-il revu à la baisse ? Les hommes de Joe Schmidt auront à cœur de percer leur plafond de « vert » : accéder aux ½ finales, ce qui ne leur est encore jamais arrivé en 8 participations.

Forts de leur première place au classement World Rugby (suite à leurs deux victoires face aux Gallois en match de préparation), ils devraient sortir premiers de cette poule A, et retrouveraient donc, vraisemblablement l’Afrique du Sud pour un match couperet. Premier pari, je vois les Irlandais perdants. Sur l’historique, mais surtout sur le mal récurrent de cette équipe, à savoir le manque de profondeur de l’effectif. Nous ne voyons pas le XV du Trèfle équipé pour remporter ce marathon.





COUPE DU MONDE DE RUGBY – POULE B (Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud)

Le tenant du titre néo-zélandais, devrait comme à son habitude sortir premier de sa poule, avec en point d’orgue cette belle confrontation face aux doubles vainqueurs sud-africains (1995,2007). Cette poule apparaît comme étant la plus déséquilibrée, avec 3 équipes largement en dessous du niveau des deux premières : Italie, Namibie et Canada. On ne voit décemment aucune surprise.

COUPE DU MONDE DE RUGBY – POULE C (Angleterre, Argentine, France)

Attaquons-nous maintenant au plat de résistance de la première phase de la compétition : la poule de la mort, the death pool, la pollo de la muerte… La poule C, composée de l’Angleterre, de l’Argentine de la France, des Etats-Unis et des Tonga.

Honneur à nos Bleus. Etrillés par les Anglais à Twickenham dans ce qui ressemblait plutôt à une opposition U18-U20, les Bleus seront vite fixés sur leur sort, car ils affrontent d’entrée l’Argentine. L’historique entre les deux nations plaident en faveur de nos Bleus… mais attention aux piégeux Pumas.

Nous imaginons en fait un scénario invraisemblable. Victoire face à l’Argentine, et défaite historique contre les USA, défaite (coucou Marc Lièvremont !) face aux Tonga et victoire 41-35 face aux Anglais déjà qualifiés premiers de poule après un parcours sans faute, 3 matchs, 3 victoires bonifiées.

On charrie un peu je vous l’accorde… mais ne serait-ce pas so French ? Derrière, difficile de faire des prédictions sur les adversaires potentiels en ¼ de finale… mais quel qu’il soit : Australie, Pays de Galles ou Fidji, nous voyons nos joueurs frappés du coq se faire un buffet sushis à volonté pour fêter leur « beau parcours » après leur quart de finale. Au vu des résultats depuis 2015, ce ne serait déjà pas si mal, les Bleus seraient à leur place (entre la 8èmeet la 10èmeplace mondiale).

COUPE DU MONDE DE RUGBY – POULE D (Australie, Pays de Galles, Fidji)

Si il doit y avoir des surprises, cela sera ici ; et nous misons la grosse côte ! nous voyons en effet une élimination historique des Wallabies en poule ! Moribonde depuis quelques années, fragilisée par une popularité en berne au pays des kangourous, minée par les affaires Folau (série de tweets homophobes de la star des Wallabies qui a entrainé son licenciement)… les Wallabies vont aborder la compétition aux abois. Nous misons sur le fait que leur victoire historique face aux néo zélandais dans le rugby championship n’était que l’exploit d’un jour (comme leur défaite face à ce même adversaire la semaine suivante tend à le faire penser).

Sur leur route, deux équipes qui au contraire ont fait le plein de confiance récemment : le Pays de Galles bien sûr avec son superbe Grand Chelem au début d’année (coucou Sébastien Vahamahanina !), ainsi que les surprenants Fidjiens, qui ont obtenu une première victoire face à la France au Stade de France fin novembre (comme un air de déjà vu non ?). Les Gallois vont continuer sur leur lancée du début d’année, récupérer quelques joueurs clés et enchainer jusqu’aux demies-finales sans souci (face à la France donc).

Les Fidjiens créeront donc l’exploit de la compétition, à grands coups de prises d’intervalles de la star bordelaise Semi Radradra, d’offloads défiant les lois de la physique de l’altoséquanais Leone Nakarawa, ou bien encore de percussions de l’Auvergnat Peceli Yato… et finalement, ce sera un peu notre moment de vibrer, avec nos belles stars du Top14 qui renverseront l’Australie

coupe-du-monde-de-rugby-2019-japon-charnière-équipe-de-france-bleus
La charnière Dupont-Ntamack. De la jeunesse pour rêver d’une finale ?




COUPE DU MONDE DE RUGBY : LA PHASE FINALE

Si je résume, nous avons en ¼ de finale :

Irlande – Afrique du Sud

Nouvelle-Zélande – Japon ou Ecosse

Angleterre – Fidji

Pays de Galles – France

Comme nous l’avons annoncé, les Irlandais peinent à avoir de l’essence dans le moteur au moment d’enchaîner un cinquième match de haut niveau. Nous voyons les Boks s’imposer dans cet affrontement physiquo-physique. Amoureux des grandes envolées passez votre chemin. Pour les fans des oppositions dans les 5m et des actions à 45 temps de jeu, c’est votre événement !

Victoire plus pénible que prévue pour la Nouvelle-Zélande face à un adversaire survolté et surprenant… La puissance des Anglais emmenés par les leaders des Saracens champions d’Europe finissent par venir à bout de ces  incroyables Fidjiens. Les Gallois veulent laver l’affront de 2011, et surtout celui de la première mi-temps au Stade de France début février 2019. Les Bleus s’inclinent 40-06, avec trois essais refusés à Alivereti Raka pour en-avant dans l’en-but.

Nous retrouvons en demi-finale un terrrrrible Angleterre – Nouvelle-Zélande. Une « finale avant l’heure » comme on peut déjà l’imaginer en titre de toute la presse spécialisée (de rien Midi Olympique !) Les difficultés éprouvées par les All Blacks se confirment lors de ce choc. Les Anglais, emmenés par un Owen Farrell de gala, étouffent les Blacks qui balbutient leur rugby. Dans une fin de match haletante, Joe Launchbury marque en coin l’essai de la qualification pour les Anglais.

Pour la deuxième ½ finale, réédition du ¼ de finale 2015 entre Gallois et Sudafricains. Là aussi les débats vont être serrés. Les deux équipes se neutralisent et à l’issue des 80 minutes, le score est de 9 partout. Dans les prolongations, les équipes, paralysées par l’enjeu, et la fatigue, multiplient les fautes de main. Le trublion toulousain Cheslin Kolbe s’arrache en toute fin de rencontre pour crucifier le XV du poireau.

NOTRE PRONOSTIC : UNE FINALE ANGLETERRE/AFRIQUE DU SUD !

Nous arrivons donc à la même finale qu’en 2007, à savoir Angleterre-Afrique du Sud. Difficile de savoir qui l’emporterait dans ce duel alléchant. Au vu de leur démonstration de force lors du rugby championship, nous donnons une courte avance aux Springboks, pour recoller au palmarès avec trois coupes du monde.

coupe-du-monde-de-rugby-afrique-du-sud-pronostics-sportifs-grounds
Les Sud-Africains qui soulèvent le trophée Webb Ellis en 2007.