Les Reds de Liverpool ne marcheront jamais seuls. Chaque fan de ballon rond le sait. Mais après avoir vu « Out of the Rain » nous en sommes intimement convaincus. Liverpool est et restera pour toujours un club à part. Bien plus qu’un club, c’est une ville qui vibre pour son équipe. Assez pour mettre fin à 30 ans d’attente (et de malédictions) !

Les équipes de Canal+ et Sport Reporter dirigés par Marc Sauvourel suivent l’année du titré à travers le regard et les histoires de quelques supporters de la première heure. Parmi eux l’émouvante Amanda abonnée depuis 30 ans mais aussi Jamie qui est tombé dans la marmite rouge dès son plus jeune âge.

Le service des sports de Canal+ nous a toujours livré des documentaires merveilleux. Que ce soit Sport Intérieur ou Sport Reporter, le rendu est toujours impeccable et passionnant. « Out of the Rain » ne déroge pas à la règle. Une année de travail pour un résultat unique… 90 minutes d’émotions sincères et d’humanité. Un pur régal.

« Out of the rain » c’est l’histoire d’une ville avant un club de football. Car si le Barca utilise la devise « Mes que un club » c’est bien Liverpool qui peut scander haut et fort le fait d’être bien plus qu’une simple équipe de football ! Et pour ces nordistes ce qui importe le plus c’est de gagner le Championnat. Or ça fait maintenant 30 ans que ce titre leur échappe. Une éternité.

Au même titre que Sunderland, Newcastle ou même Manchester United, le rival de toujours, Liverpool fait partie de ses villes du Nord de l’Angleterre. Des villes sombres et pluvieuses ravagées par le chômage. La misère sociale dans ce qu’elle a de plus crue. Alors dans un quotidien morose, qui rendrait Mickey dépressif, les exploits de la bande à Klopp sont une f***ing lueur d’espoir !

Liverpool c’est dans le sang. On s’abonne au stade comme on se fait baptiser et on ne change jamais de religion malgré les mauvaises années, le drame d’Hillsborough (très compliqué de retenir une larme quand on évoque le drame qui couta la vie à 96 supporters des Reds). Cette année la malédiction a pris fin. On connaît la fin de l’histoire et pourtant on ne peut s’empêcher d’avoir des frissons devant les réactions de ces passionnés.

out of the rain documentaire canal sport reporter Liverpool