Cette année la Team Grounds a découvert un jeu de « Fantasy League », comme disent les ricains. Pas d’argent à gagner, juste la gloire éternel et pourtant presque 20 000 joueurs actifs qui font de la Trashtalk Fantasy League un phénomène pour les amoureux français de la NBA. Mais c’est quoi la TTFL ? Un jeu qui rend fou depuis 2015 et ce n’est que le début … comme souvent avec les potes de chez Trashtalk !

Avertissement ! Une fois que vous avez goûté à la TTFL, aucun retour en arrière possible. Vous serez accroc et on ne pourra plus rien faire pour vous !

MAIS LA TRASHTALK FANTASY LEAGUE C’EST QUOI ?

Pour les novices, les règles de ce jeu de fous vont peut-être paraître un peu floues. Mais asseyez-vous bien et lisez ce qui va suivre. C’est assez simple et terriblement addictif, que l’on soit un expert NBA ou juste un simple amoureux de balle orange. Les américains ont créé la Fantasy League dans les années 60. Mais, dans leur format classique, ces ligues de fantaisie nous plongent dans la peau d’un propriétaire de franchise.

Chez Trashtalk, on a décidé de pousser le délire un peu plus loin. Dans la TTFL, pas d’équipe mais le choix d’un joueur par soir de NBA. Le gros avantage de la NBA c’est la multiplication des stats et des matchs. On retrouve des matchs tous les soirs d’Octobre à Juin ! De quoi rendre accroc … et rebondir après une belle carotte (mais on y vient plus tard!). La TTFL c’est 30 000 joueurs inscrits pour environ 20 000 joueurs actifs (selon une estimation personnelle). On parle de 20 000 fans qui jouent tous les jours sans même l’espoir de gagner un pin’s ! Hallucinant !

trashtalk-fantasy-league-ttfl-deck-grounds
Voici l’aperçu d’un deck TTFL … Coucou la Team Bordeaux !

TRASHTALK FANTASY LEAGUE ? DES RÈGLES SIMPLES MAIS INFERNALES !

Mais c’est quoi ce jeu alors ? Pas question de pick James Harden ou LeBron James tous les soirs. Ce serait bien trop facile ! Une fois que vous avez sélectionné un joueur pour un soir, vous croisez les doigts en attendant de voir s’il a scoré (points, rebonds, contres, efficacité) avec un système de bonus/malus. Au réveil, t’as 2 options : la carotte (coucou Kemba Walker) ou un Best Pick. Ça semble anodin mais ça change le visage de ta matinée voir de ta journée !

Grounds a recueilli le témoignage poignant d’un certain David L. « Au début, j’ai pensé à un jeu classique. Genre Tetris. Et puis j’ai vite compris que j’avais fait une grosse erreur. Aujourd’hui, je suis complètement addict. Je me réveille en sueur au milieu de la nuit pour regarder le score TTFL de mon joueur. Les playoffs vont m’achever et ma femme commence à poser des questions. Comment je peux lui expliquer pour les injury reports ? ». Glaçant !

Avec une subtilité (et pas des moindres), une fois qu’on a sélectionné un joueur, il devient indisponible pendant les 30 prochains jours. Et c’est là que le jeu devient intéressant car vous pouvez remplir vos decks (calendrier NBA) sur 3 semaines. On se fait des nœuds au cerveau, on change de joueur à la dernière seconde (Avant minuit), on analyse les stats du bonhomme toute la journée, on check les infos du compte twitter du TTFLab et on serre les fesses pour que son joueur cartonne ! La TTFL c’est un long chemin de croix que l’on peut parcourir seul ou en équipe. Ou les deux bien sûr !

3 QUESTIONS À @TIDONPAPA, CO-FONDATEUR DU LAB TTFL

Premier geste au réveil ? Twitter et le compte du Lab ! Un rituel de l’angoisse pour tous les joueurs. Un compte twitter géré par des fous furieux passionnés de balle orange et de TTFL. Des malades qui, d’Octobre à Juin, ne dorment pas la nuit et passent leur temps le nez dans les feuilles de stats et les prédictions. Un boulot titanesque (et bénévole) au service d’une communauté hyperactive.

Le @TTFLab c’est un compte twitter mais pas uniquement. C’est un outil avant tout. Impossible de préparer son deck sans passer par la case du Lab. On a voulu en savoir plus sur la naissance et la vie de ce compte twitter en ces temps de Playoffs ! Alors on est allé directement poser quelques questions à @TiDonPapa, le fondateur de cette dinguerie !

Grounds. : Comment s’est créé le LabTTFL ?

TiDonPapa : Une idée personnelle qui se concrétise par une création de groupe. Je suis TrashTalk depuis 5 ans maintenant et j’ai joué à la TTFL dès la première année. Pour la saison 2016-2017 je m’y suis mis et j’ai très vite créé la TeamHellPick en référence aux « hell pick » de Bastien (co-fondateur de Trashtalk). Nous avons vite progressé et suivant le match la nuit je me suis mis a compter pour les copains de l’équipe les scores de nos joueurs, de l’équipe, des joueurs avec qui l’on hésitait, des équipes autour de nous.

Les récaps étaient privés mais plus réguliers. Un jour, j’ai decidé de poster ça en public et en arrivant en fin de saison, nous nous sommes organisés pour faire une relevé de pick des 30 premières équipes pour publier un classement dès la fin des matchs. Le compte de la team et devenu le plus suivi de toutes les équipes. On a automatisé ça pour la saison 2017-2018. Les retours étaient hyper positifs !

J’ai vu naître Le Discord TT et étant toujours à la pointe de la TTFL sur Twitter. Dans le même temps, j’ai vu aussi arrive des grands fous avec des tableaux de dingue ! Lors d’une soirée TT, j’ai parlé de l’idée d’un fantasyLab à la française à Léonce et Yakiseo (Soutiens de The Ball Nevers Lies »). L’idée a été super bien reçue. J’en ai alors parlé aux membres de TT : Bastien, Alex et Giovanni. Tous étaient bienveillants et dans une période où ils produisaient moins de contenu sur la TTFL. Ils étaient contents je pense qu’un ancien et passionné propose de l’aide à la production de contenu.

J’ai réuni Benjamin aka @MagicBenJohnson expert Injury Report, Adrien aka @Aka_Roudou compteur de nuit comme moi, Erwan aka « Geek Freak » @ballin_dirty fou maboul d’excel, Eric aka @Skillz4429 breton specialiste des franchises TTFL, et enfin Gregory aka @HOrzech qui nous a aider dans les toutes premières étapes d’automatisation de nos tableaux. Un gars essentiel du début.

Il y avait des doutes mais l’engouement a fini de convaincre tout le monde. Je leur avais promis  » faites juste comme d’habitude mais on se réunit sous le meme bannière on aura moins a faire du coup « … Depuis je travaille à temps plein sur le Lab en plus de mon boulot. Avec l’aide de la communauté et de la team TT, nous sommes déjà 15 000 followers sur Twitter en un plus d’un an d’existence !

G. : Comment s’articule une journée-type au Lab ?

@TiDonPapa : On fonctionne en équipe. C’est presque les 3/8 chez nous ! La « team matin » est la vers 8h30 jusqu’à 10-11h pour poster les classements MAJ, podium de la nuit, les récaps des 4 picks qui plaît beaucoup aussi. Leur session se termine avec la publication du tableau d’impact de la nuit suivante. Dans l’après midi Ben prend le relai avec les Injury Reports. On publie également des news, des awards, la gazette selon les jours.

Le soir, la « Team nuit » prend le contrôle et assure un relevé de pick pour poster des classements post match, un suivi live des scores avec des tableaux et si possible anime un peu twitter devant les matchs. À la fin du dernier match, on poste le podium des bestpick en plus de nos tableaux synthèse. Un moment qui récapitule la nuit TTFL. Quelqu’un termine en préparant les « 4 picks », la màj du tableau d’impact, et tout ce qui peut aider la « Team matin » quand elle arrive. Ça fait énormèment de boulot !

trashtalk-fantasy-league-alex-bastien-fondateurs-ttfl
Bastien & Alex, co-fondateurs du site Trashtalk et les célèbres Apéros Trashtalk !

G. : Un conseil pour ceux qui découvrent les Playoffs TTFL pour la première fois ?

@TiDonPapa : Qu’ils soient prêts à vivre l’enfer ! Les playoffs, c’est une vraie galère et par équipe c’est pire encore.

Premier conseil ? Fuyez toute personne se prenant (sérieusement) comme un expert et qui pense dominer le jeu. Entre la règle du « 1 pick et au revoir », le fait qu’il faille donc pronostiquer correctement le déroulé des Playoffs NBA, et le tout avec une gestion des séries longue ou courte. C’est une prise de tête au quotidien mais c’est absolument passionnant. On apprend à juger le risque, jouer à l’équilibriste entre la chance et les statistiques factuelles. Passionnant !

Deuxième conseil ? Ne lâchez jamais ! Créez un groupe autour de vous, faites vous des potes ou amenez vos potes à la TTFL. Ça sera plus facile à gérer les mauvais soirs. Car la TTFL a une vraie influence sur le réveil.

Un immense merci à l’équipe de Trashtalk et le TTFLab pour sa disponibilité et un merci tout particulier à @TiDonPapa qui a répondu hyper rapidement à nos questions alors que son agenda est plus chargé que celui de Macron !

Et n’oubliez pas de participer à notre jeu-concours pour gagner le maillot NBA du futur MVP en partenariat avec Baskettemple !