Kobe j’ai quelques mots à te dire. Les jours passent mais l’incompréhension et le déni sont toujours là. Mais il faut avancer. Alors on se soigne. La thérapie par la plume, ou plutôt le clavier. Ça marche souvent pour moi. Ça n’efface pas le désarroi mais ça permet d’évacuer. Je ne suis pas le premier à le faire, ni le dernier.

Tu vas recevoir beaucoup d’hommage et beaucoup seront bien mieux écrits que le mien. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais aujourd’hui quelque chose me pousse à m’asseoir devant mon ordinateur et t’écrire ces quelques mots. Ils sont simples mais ce sont ceux d’un immense fan un peu perdu. Un accident d’hélico t’a emporté toi et ta merveilleuse Gigi et je déteste plus que jamais tout ce qui vole !

On pourrait parler de chiffres ou de bagues de champions pour résumer ta carrière. La tentation est grande. Mais aujourd’hui je ne veux pas évoquer les records en pagaille. J’ai envie de m’attarder sur des mots qui résume parfaitement ce que tu es … une légende ! Loyauté, abnégation, travail, persévérance, mental, rage de vaincre, talent. Autant de mots qui sont indissociables de tes 20 ans chez les Lakers.

Kobe bryant hommage grounds basketball nba

Les Lakers parlons en. C’est avec la voix mythique de George Eddy et grâce à l’abonnement Canal+ de mon papa,  qu’un petit garçon a découvert les yeux ébahis ce magnifique sport et cette franchise de légende. La démesure, le Staple Center, les dunks, ton duo avec Shaq’, les buzzer beaters et les paillettes … la NBA quoi ! Tu étais mon American Dream. Un amour qui ne me quittera plus même si je te dois beaucoup d’infidélités avec le football. Mais tu ne m’en voudras pas.

Au delà de ton sport, tu es et tu resteras pour des millions d’hommes et de femmes, une formidable source d’inspiration. La Mamba Mentality ce n’est pas juste un beau slogan pour le marketing. C’est la plus belle façon de parler de toi. Tu voulais que les gens soient la meilleure version d’eux-mêmes. Tu incarnais cette exigence et cette recherche de perfection dans le travail. Le travail et encore le travail. Une force que tu transmettais à toutes les personnes qui avaient la chance de te côtoyer. 

« Quand j’avais 15 ans, je me suis promis une chose. Je me suis dit, à la fin de ma carrière, je veux que les gens se souviennent de moi comme quelqu’un de talentueux qui a surpassé les attentes, quelqu’un qui a été béni avec du talent mais qui a bossé comme s’il n’en avait aucun ». Kobe Bryant

Après quelques jours dans le flou, je suis rentré à la maison et cette fois ce n’est plus le fan de balle orange qui avait envie de pleurer mais bien le papa. Mon petit bonhomme s’est jeté dans mes bras avec toute son innocence. Et j’ai réalisé ce que tu avais vécu et l’enfer dans lequel ta famille était plongée. Gigi, une fille qui tu aimais tant dans tes bras à qui tu as dit que « tout allait bien se passer ». Ton cœur a du se déchirer…

Aujourd’hui, c’est le papa qui souffre car tu as vécu cet instant où tu comprends que la vie de ta fille Gianna est en péril sans pouvoir rien y changer. Alors pour tous les fans de basketball dans le monde entier, tu es une légende. Un superhéros même. Et pourtant, tu as su que tu ne sauverais pas cette hélico. Ce n’était pas un tendon d’achille cette fois.

Kobe bryant basketball hommage nba

La Mamba Mentality me pousse à avancer. Alors aujourd’hui un grand garçon va prendre son ballon de basketball sous le bras et il va aller shooter encore et encore sur ce petit playground de province. Il va imaginer mettre un panier décisif en finales NBA … comme toi. Il va imaginer dribbler une équipe entière … comme toi. Il va même imaginer un stade entier qui se lève après un shoot au buzzer… comme toi encore une fois !

C’est assez enfantin et même un peu nul (jai un pote qui se fout de moi quand je lui dis que je fais ça) mais quand je prends ce ballon je me vide la tête et je me concentre sur cette balle orange que j’aime tant et ce panier. Et aujourd’hui plus qu’un autre jour j’en ai terriblement besoin…

« C’est très important d’aimer ce que vous faites. Si vous aimez ce que vous faites et que ça vous rend heureux, le travail et la persévérance vont payer. Vous ne pouvez pas stopper les gens qui essayent de limiter vos rêves, mais vous pouvez stopper le fait que ça devienne une réalité. Vos rêves dépendent de vous ». Kobe Bryant
Merci …