Lors du week-end du 22 au 23 Juin dernier, Paris accueillait à quelques pas de la Tour Eiffel la 15ème édition du plus grand tournoi de streetball au monde, le Quai 54. Présent sur place le samedi pour vivre le “Day One” de cet événement tant attendu, l’impression est simple à la sortie, ce fut un régal du début jusqu’à la fin ! Récit d’une journée dans l’univers Jordan

QUAI 54, UN TOURNOI BASKETBALL DE HAUT NIVEAU

Venir au Quai 54, c’est d’abord admirer un tournoi regroupant des équipes de toutes nationalités – allemandes ou camerounaises pour ne citer qu’elles – surmotivées à remporter cette prestigieuse compétition, jouant autant physique que technique pour assurer le show. 16 équipes (qualifiées d’offices ou passées par un tournoi préliminaire la veille) au total s’affronter sur le week-end.

Les 1/8 de finales se déroulant le samedi puis les Quarts, les Demis et la Grande Finale le dimanche. Résultat, c’est l’équipe “La Fusion” de l’international français Andrew Albicy, déjà vainqueur lors de la première édition du Quai 54 qui a soulevé le trophée à l’issue des deux jours. Ils ont donc réalisé un sans-faute en s’offrant en point d’exclamation – à la suite d’une victoire très serrée – la team brésilienne menée par Léandro Barbosa, ancien joueur des Phoenix Suns et des Golden State Warriors et trois fois champion NBA !

Quai-54-tournoi-street-basketball-la-fusion
La Fusion termine vainqueur du tournoi Quai 54 ! Crédit photo : Insta Quai54

UN CADRE DE RÊVE À L’EFFIGIE DE JORDAN

C’est donc aux pieds de la Tour Eiffel, à Bir Hakeim précisément, que tous les passionnés de basketball et de culture urbaine se sont retrouvés pour fêter les 15 ans du Quai 54. À l’instant où l’on rentre dans le lieu prévu pour l’événement, on est plongé dans l’univers Jordan, made in US. Vêtements de la marque, goodies offerts, voitures de course « tunées » Quai 54 ou encore stand de Chaussures à personnaliser font partis du décor avant même d’avoir vu l’arène où tout va se passer …

Le moment tant espéré est sur le point de se réaliser … entouré par les 4 Tribunes (la Jordan, la Quai 54, la Chicago et la Air Time), évidemment complètes pour l’occasion, le Saint Parquet s’offre à nous. Celui-ci est magnifique et les DJ’s et leurs musiques bercent déjà les premières minutes de ce week-end ensoleillé, le tournoi n’a plus qu’à commencer !

DE L’AMBIANCE ET DES SURPRISES AU RENDEZ-VOUS POUR LES 15 ANS DU QUAI 54

Comme annoncé et à l’image des précédentes éditions, le 15ème anniversaire du Quai 54 devait être une dinguerie. Aux micros, toujours le même trio d’animateurs complémentaires, avec Jamil commentant les matchs et Mokobé et Duke se chargeant de mettre l’ambiance avec les spectateurs. Par exemple, si vous vouliez gagner gratuitement une paire de Jordan, il valait mieux se faire remarquer dans les tribunes car Mokobé avait la main généreuse pour offrir ces chaussures tant convoitées tout en taquinant comme il le faut les heureux élus.

Si l’on devait garder un seul moment de ce samedi, celui illustrant la folie de cet événement, c’est évidemment lorsque la bande à Jordan a fait son apparition au centre du terrain. Communiquées quelques jours auparavant sur les Réseaux Sociaux et réunis à Paris pour la marque du His Airness, plusieurs stars de la NBA et WNBA étaient présentes le temps du Dunk Contest.

Appelés un à un, Russell Westbrook, Blake Griffin, Carmelo Anthony, Kemba Walker, Maya Moore et le tout récemment arrivé Jayson Tatum, ont donc été les jurés d’exceptions – accompagnés du réalisateur et grand supporter des Knicks Spike Lee invité lui aussi pour l’occasion – d’un concours de dunk de haute voltige. Justement, on se rappellera encore longtemps de la réalisation du Portoricain Isaiah Rivera sautant au-dessus de « l’obstacle » Griffin pour claquer un dunk magistral lui assurant la 1ère Place et provoquant le délire de la foule.

quai-54-tournoi-basketball-jordan-paris
Isaiah Riviera dunk au dessus de la star NBA Blake Griffin ! Crédit photo : insta Quai54

QUAI 54 : UNE SOIRÉE POUR TERMINER EN BEAUTÉ !

Après ce passage merveilleux des NBAers, il fallait se remettre de nos émotions. Quoi de mieux alors que de finir les derniers matchs et les quelques interprétations de groupes de danse de la journée sous une Tour Eiffel illuminée …

Enfin, pour clore le Jour 1, celui que l’on a bien retenu (pour ceux qui ont la référence), il n’y avait plus qu’à installer la scène, inviter les spectateurs à rejoindre le terrain et accueillir en musique les trois Rappeurs du soir Hamza, Koba la D et Niska, venus foutre le « zbeul » au Quai 54 !

Une fois le concert terminé, ce fut le temps de quitter cet événement à part et unique au monde qui nous a été proposé mais également le temps de la nostalgie et d’une envie certaine de prendre rendez-vous pour l’année prochaine … En réalité le temps se prêtait plus à vouloir dormir, mais ça, il ne faut pas le dire !

Sources : photos Instagram Quai 54 (@quai54wsc)