Il a un sourire contagieux (Donc ce n’est pas Kawhi Leonard) et il ne passe pas une journée sans un ballon de basketball entre les mains. Nous avons eu la chance d’échanger avec Thibault Durand aka Streetball 31 sur sa passion : la balle orange, et l’un de ses combat, la promotion du handibasket.

STREETBALL 31, LA PASSION DU BASKETBALL POUR AVANCER

Thibault est un jeune youtubeur mais avant tout un passionné de balle orange. Le basketball fait partie intégrante de sa vie. Il pense basket, il mange basket et il rêve basket. La passion dans ce qu’elle a de plus pure et inspirante. Très humble, Thibault pratique sa passion tous les jours entre vidéos Youtube mais aussi quelques cours car il est encore au lycée.

« Ce lien que j’ai avec le basket, c’est un lien fort qui m’accompagne dans ma vie et qui me pousse à me surpasser chaque jour »

Un travailleur acharné qui compte faire vivre sa passion encore longtemps. « Je suis un passionné de basketball. J’ai grandi avec et grâce au basket avec des rencontres inoubliables et des personnes qui m’ont tout appris comme mon coach ». Un coach qui le prend sous son aile alors qu’il n’a que 8 ans. Aujourd’hui il garde encore en lui cette rage de vaincre et l’envie de toujours donner plus.

Des enseignements essentiels dans sa vie de basketteur mais aussi de youtubeur. Thibault veut parler de basketball mais pas uniquement. Il veut faire passer un message avec le handibasket notamment. Rien que pour ça, il mérite plus d’abonnés !

streetball 31 basketball handibasket grounds

STREETBALL 31, UNE CHAÎNE YOUTUBE ET (DÉJÀ) UN SPONSOR

Thibault sait que le chemin sera long s’il veut atteindre le nombre d’abonnés de l’un de ses modèle, Hoopsidia. Mais le garçon a de l’ambition, de l’énergie et une volonté de fer. Et comme il le dit si bien « avec une passion, on peut faire de grandes choses. Ce n’est que le début ». Une motivation communicative !

Mais nous ne sommes pas les seuls à croire en lui. En plus des 500 abonnés sur sa chaîne, un de ses ami a lancé sa marque de vêtements et le sponsorise. Il s’agit de la marque No Time by Aram. C’est pas encore le nouveau contrat d’Harden avec Adidas mais c’est un début et une force supplémentaire pour Streetball 31 pour continuer de travailler ! 

QUELQUES QUESTIONS POUR STREETBALL 31

Nous avons voulu en savoir un peu plus sur l’engagement de Thibault pour le handibasket. Avec son sourire et son enthousiasme habituel, il nous en a dit un peu plus.

Grounds. : Salut Streetball 31, Peux-tu nous expliquer comment est né cet engagment ?

Streetball 31 : Grâce à ma chaîne YouTube, j’ai pu rencontrer l’équipe de handibasket de Toulouse. Et j’ai pris une sacrée claque ! Ils m’ont permis de comprendre que si on aimait le basketball, alors on aimait tous les baskets.

G. : Comment s’est passée cette rencontre ?

Streetball 31 : Je ne devais filmer qu’un entraînement. Mais j’ai fini par interviewer des joueurs et comprendre leur passion. Certains sont de véritables champions d’handibasket et d’autres font ça uniquement par pure passion mais une chose est sûre ils se donnent tous à fond sur le terrain.

G. : Pourquoi te battre pour cette cause ?

Streetball 31 : Le basketball en fauteuil n’est pas assez médiatisé. J’ai voulu mettre un coup de projecteur sur l’équipe de Toulouse. C’est une super équipe qui compte des joueurs avec de très beaux palmarès. Mais ça ne suffit pas ! Il faudrait que les matchs soient retransmis à la TV mais sans attendre que soit une grosse compétition.

Je me suis demandé comment je pouvais faire bouger les choses. J’ai alors décidé de faire une vidéo de 30 minutes sur ma chaîne YouTube et de filmer entièrement leurs matchs. Ce que les médias français ne font pas ou trop peu.

G. : Quels sont tes projets à venir pour le handibasket ?

Streetball 31 : J’aimerais continuer de filmer et promouvoir l’handibasket en France à travers mes vidéos. Si je peux venir filmer leurs matchs quans j’ai le temps c’est encore mieux. Sinon je n’ai pas vraiment d’objectifs quant au nombre d’abonnés sur la chaîne. Je veux surtout continuer à partager ma passion et montrer que le basketball en France est important.

Le chemin vers la reconnaissance et une certaine renommée est encore long pour Streetball 31. Il le sait bien. Mais il peut aussi compter sur sa famille et sa copine pour le soutenir dans chaque nouveau défi et lui donner (encore et toujours) la force d’avancer. Et les projets ne manquent pas ! En tout cas, nous te suivons de près maintenant chez Grounds. Bonne chance mec !

Crédit photo : funkymeowth