Lors d’un événement de présentation de la gamme Compressport printemps/été 2019, nous avons pu nous entretenir avec Arnaud Ménétrier, le Directeur Scientifique chargé du développement de la marque suisse.

Au quotidien, Arnaud enchaîne les recherches et les tests avec des athlètes, au sein de l’EPSI* à Besançon, une plateforme directement intégrée à la faculté de médecine et à l’université de Franche Comté. Ce ‘’travailleur de l’ombre’’ indispensable et passionné nous en dit en peu plus sur la compression et… sur les futurs produits !

*EPSI : Plateforme Exercice Performance Santé Innovation.

compressport-arnaud-ménétrier
Arnaud Ménétrier, directeur scientifique chez Compressport.

Grounds. : Arnaud, pour les non initiés, quels sont les principaux avantages de la compression proposée par les produits Compressport ?

Arnaud Ménétrier : Il faut tout d’abord scinder la compression en 2 grandes catégories de produits : ceux de récupération et ceux d’effort. En récupération, le principal effet de la compression est d’agir sur le retour veineux. Donc cela permet un meilleur débit sanguin, une meilleure oxygénation des muscles et une élimination plus rapide des toxines accumulées pendant l’effort. Ainsi, on récupère plus vite pour pouvoir répéter des performances plus rapidement.

A l’effort, il est utile de rappeler que la compression a très peu d’effet sur le retour veineux. Car naturellement, le fait de courir va mettre en places des mécanismes permettant une circulation sanguine efficace. Le cœur va battre plus vite et suffisamment fort, la ventilation va être activée… En fait, le vrai effet de la compression à l’effort se situe sur la réduction des vibrations et des chocs, notamment sur des longues distances et sur des efforts excentriques en descente. En absorbant les chocs et les vibrations, la compression permet de limiter la casse musculaire et retarde la fatigue.

Donc l’effet principal de la compression, c’est la prévention des blessures. Une étude présentée au CIO a d’ailleurs démontré – sur un échantillon de 1 200 sportifs – que l’utilisation de la compression permet une réduction des blessures de 29%.

compressport-1

COMPRESSPORT, LEADER DE LA COMPRESSION SPORTIVE

G. : Où sont fabriqués les produits Compressport ?

Arnaud : Les produits de compression Compressport sont développés en Suisse, près de Zurich. Tests sur athlètes, itérations, ajustements… autant de développements que nécessaire sont réalisés pour aboutir à un produit final. Pour des raisons de maitrise de la qualité, la production est ensuite réalisée en Europe, essentiellement au Portugal et en Lithuanie.

G. : Quel est le best-seller de la marque ?

Arnaud : Le best-seller de Compressport reste le manchon de compression R2. Car c’est avec ce produit, qui a bien sûr évolué au cours des années, que la marque est née et s’est fait connaître. Le dernier manchon R2 Oxygen est d’ailleurs une belle réussite. Un autre produit connaît également un franc succès : il s’agit de la ceinture Free Belt Pro. Elle apporte vraiment des avantages en terme d’ergonomie et de praticité. Et elle permet par exemple de se passer d’un sac de trail en fonction des distances, jusqu’au marathon.

compression-compressport
La compression de haut niveau, un travail de précision.

G. : Compressport a développé des gammes complètes de produits spécifiques : trail running, triathlon et même sports de raquettes (gamme Racket pour badminton) Quel est le sport que vous souhaiteriez à présent ‘’toucher’’ ?

Arnaud : Nous avons développé pas mal de disciplines, dont certaines qui sont déjà dans nos tuyaux depuis quelques temps. Par exemple nous avons développé des gammes produits de sports collectifs, de musculation, de crossfit et même de golf.

Comme nous fonctionnons beaucoup sur le ressenti utilisateur, nous cherchons sans cesse à comprendre les problématiques de chaque discipline, de chaque sportif. Nous développons en parallèle des ‘’bibles’’ de 300-400 pages comprenant données, statistiques, contraintes articulaires, blessures… Donc tout cela prend du temps mais est essentiel pour nous avant qu’une gamme de produit ne soit sur le marché.

COMPRESSPORT, TOUJOURS EN QUÊTE D’INNOVATION

G. : Compressport, ce sont des produits de compression, mais pas que : visière, sacs de trail, t-shirt… Prévoyez-vous une gamme lifestyle, voire chaussures… ou un élargissement de l’offre ?

Arnaud : Au niveau du street-lifestyle, nous y arrivons petit à petit. Nous équipons déjà les athlètes Compressport avec un beau survêtement, qui sortira en fin d’année avec la gamme hiver. Sur 2019, nous prévoyons aussi une gamme de t-shirts assez colorée. Les pros ont également un blue jean, reste à voir si nous le généralisons.

En ce qui concerne les chaussures, comme c’est le juste prolongement de nos études sur nos produits de compression, nous avons déjà commencé à travailler dessus. Nous faisons d’ailleurs nous-mêmes des tests de chaussures de running, – comme la Nike Vaporfly 4% Flyknit – pour comprendre les gains et les problématiques. Après, il n’y a rien de projeté… est-ce qu’il nous faudra 5 ans, 10 ans, je ne sais pas… Mais si nous y venons, ce sera avec des produits performants et de qualité.

compressport-compression-arnaud-ménétrier

G. : Pour finir, question joker : un scoop ou un indice sur un produit en développement ?

Arnaud : Sans trop en dévoiler… peut être une nouvelle ceinture de rangement, pas forcément spécifique au trail running. Ensuite, et là ce n’est pas un secret, notre volonté est de percer sur le marché féminin en 2020 en proposant une gamme complète avec des produits et des textures spécifiques.

Au delà d’un effet de mode inévitable, une véritable science se cache donc derrière les produits Compressport. Effort, récupération, réduction des blessures et des vibrations, tests sur athlètes… tout est passé au crible au centre de recherche et de développement de la marque. Ce qui peut justifier le tarif souvent élevé de certains produits, mais c’est bien le prix à payer quand l’innovation et la recherche scientifique se mettent au service de l’athlète. D’autant plus si les produits permettent d’éviter les blessures, et de profiter ainsi pleinement de sa discipline.

La belle histoire de Compressport initiée en 2008 par son créateur Sylvain Laur (retrouvez également son interview sur notre site) a donc toutes les raisons de se poursuivre.

Crédits photos: @compressport

Les propos d’Arnaud Ménétrier sont recueillis par Cédric L.