Sean Sherk est un sportif qui pratique le combat libre aux USA. Il a décidé de créer un outil permettant aux sportifs de reproduire les bienfaits d’un entraînement en altitude. «Elevation Training Mask 2.0 » est un masque qui va mettre le sportif en situation de stress avec un taux réduit d’apport en oxygène pour améliorer l’endurance cardiovasculaire. Nous avons tous en souvenir l’Equipe de France de Football partie faire sa préparation physique à Tignes avant les grandes compétitions. Sauf que tout le monde n’a pas l’occasion de faire un petit stage de préparation à la montagne avant un match ou un combat. C’est là qu’intervient le Training Mask. Un outil de plus pour tous les sportifs en quête de performance.

LE TRAINING MASK 2.0, UNE VRAIE INNOVATION TECHNOLOGIQUE

Ce phénomène de stress en oxygène est aussi appelé hypoxie d’altitude. C’est une inadéquation entre les apports et les besoins tissulaires en oxygène. La conséquence directe est une baisse de la quantité d’oxygène dans le sang. Je vous rassure la partie biologie se termine bientôt ! Cependant on ne bénéficie pas de tous les avantages d’un entraînement en haute altitude. Et oui, la pression atmosphérique reste la même. Alors bien sûr la quantité d’air inspiré est bien supérieure mais la concentration en dioxygène ne change pas.

LE TRAINING MASK 2.0, UNE ADAPTATION PARFAITE AUX ENTRAINEMENTS

Le masque est adapté pour tous les athlètes qui souhaitent augmenter leur capacité respiratoire. Le masque est composé d’un bandeau de néoprène accompagné d’une pièce de silicone hermétique qui va venir reposer contre la peau. La tenue sur le visage est très bonne et permet un grand confort d’utilisation. Une des idées de base de cet équipement est de pouvoir réduire les temps d’entraînement tout en leur garantissant une efficacité plus grande.

Les premières utilisations sont assez compliquées et il faut clairement éviter un run trop long. En effet, le phénomène de manque d’oxygène est rare et donc le corps doit s’y habituer. Mais il est bien dit que les résultats du masque ne se font sentir qu’avec un usage régulier. Nous avons été persévérant et le résultat est assez bluffant. Le souffle est profond. Mais ce n’est pas le seul atout. La cage thoracique toute entière va travailler plus dure et se renforcer. Ainsi votre diaphragme et les muscles du thorax se développeront aussi. Ça demande juste une concentration plus élevée dans sa respiration.

Il ne faut pas oublier que l’on parle d’un outil de préparation. Grounds. vous conseille vivement de réduire l’utilisation de ce masque à l’approche du match ou d’une course.

ADOPTÉ AUX ETATS-UNIS, LE TRAINING MASK 2.0 FAIT SON ENTRÉE EN EUROPE

Le développement de ce masque s’est tout d’abord fait via le monde du MMA. Les lutteurs aiment l’utiliser pour des combats où le repos n’existe pas. L’effort est court et très intense. Mais pas seulement, le monde de la NFL (Le football américain) et la NBA l’ont aussi adopté. Il est monnaie courante de voir les joueurs s’échauffer avant les matchs avec leur masque.

Mais aujourd’hui, le training mask 2.0 apparaît dans des sports très variés. Vous pourrez l’apercevoir sur le compte Instagram de Memphis Depay (Footballeur pour l’Olympique Lyonnais). Mais il n’est pas le seul. L’usage de cet équipement s’est vraiment démocratisé. Il faudra juste passer le cap et admettre que l’on ressemble à Baines dans Batman. Je dis ça pour ceux qui font leur sortie running entourés des petites vieilles de leur quartier. Vous ne passerez pas pour le gendre idéal mais là n’est pas le but !

Petit bonus, les masques peuvent se personnaliser. Sur le site de Training Mask vous pourrez acheter des bandeaux qui recouvrent le masque et lui donne le look que l’on veut. On a donc l’embarras du choix entre le motif Captain America, Iron Man ou encore les couleurs de l’Afrique (il faut compter environ 30€). Le prix du Training Mask 2.0 se situe autour de 70€.