Entrepreneur et leader de l’Equipe de France de Hockey sur Gazon, c’est la double casquette que porte Viktor Lockwood, pilier de la défense des Bleus. Celui qui a dépassé les 100 sélections nous parle de sa passion pour le Hockey, son parcours avec la sélection tricolore et surtout de son rêve olympique !

L’Equipe de France peut rêver de Tokyo 2020. Mais la participation aux Jeux Olympiques passera par une double-confrontation le 25 et 26 Octobre contre nos ennemis de toujours … les espagnols !

Grounds. : Bonjour Viktor, peux-tu te présenter brièvement pour les lecteurs de Grounds qui ne te connaissent pas encore ?

Viktor Lockwood : J’ai 27 ans et je suis en Équipe de France A de hockey sur gazon depuis 10 ans. J’ai passé un bac S au sport étude de Paris puis j’ai passé un Master en Chef de projet Web & Digitale à Lille.

G. : Comme tu l’as encore prouvé pendant la Coupe d’Europe, tu es un buteur en hockey sur gazon mais peux-tu nous expliquer le positionnement et l’aspect tactique de ton poste ?

Viktor : Ça peut paraître assez paradoxale d’être élu meilleur buteur étant donné que je joue au poste de latéral (défenseur). Cela s’explique par 2 aspects, le premier est que j’ai été repositionné latéral mais il y a encore 4 ans j’étais au poste d’avant donc j’ai un profil plus offensif que défensif. La deuxième explication est qu’au hockey sur gazon nous avons un phase qui s’appelle « Petit corner ». C’est une phase arrêtée qui consiste à pusher la balle dans le but. Une vidéo pour bien comprendre (0,25 sec)

G. : Quel est l’aspect de ton sport que tu aimes le plus ?

Viktor : Forcément l’esprit d’équipe et familiale qui existe dans ce sport. Je pratique ce sport grâce mon petit frère, Igor. En effet, il a commencé à l’âge de 4 ans ensuite nous nous y sommes tous mis dans la famille : Macha ma soeur et mes parents qui se sont impliqués dans la vie du club, La Ligue Hauts de France et même la Fédération Française !

G. : Quelles sont les grandes nations de ton sport ?

Viktor : La Belgique où je joue en club (Royal Orée) mais aussi la Hollande, l’Allemagne, l’Australie et bien sûr l’Argentine !

Viktor-Lockwood-hockey-sur-gazon-équipe-de-france-coupe-du-monde-2019-tokyo-2020
La Team France de Hockey sur Gazon après sa victoire contre l’Argentine lors de la Coupe du Monde 2018 en Inde.

LA FRANCE DU HOCKEY SUR GAZON, UNE NATION QUI GAGNE LE RESPECT DES PLUS GRANDS

G. : Le Hockey sur Gazon a connu un fabuleux coup de projecteur avec votre victoire contre les champions du monde argentins. Comment le groupe a vécu cet exploit historique ?

Viktor : C’était vraiment énorme. Les gens nous voyaient déjà éliminés et là on le fait. Nous savions que nous avions le potentiel mais nous n’avions pas CE match référence. Une victoire contre un top 5 mondiale. Maintenant on l’a ! On sait qu’on peut battre tout le monde. Et les Français ne sont plus des petits aux yeux des grandes nations et ça ça joue énormément quand tu rentres sur le terrain. On commence à être respecté.

G. : La France n’avait plus participé à une Coupe du Monde depuis 28 ans et en plus vous faites un parcours fabuleux. Peux-tu nous parler de cette épopée en Inde ?

Viktor : La plus grosse compétition organisée dans le hockey jusqu’à maintenant en Inde, le pays du hockey. On avait l’impression d’être des footballeurs. Noir de monde à la sortie de l’avion et les indiens aux petits soins. Des panneaux de hockey partout dans la ville, des Klaxons pendant nos trajets en bus. Un stade de 15 000 personnes quasi rempli à chaque match. Des supporters indiens qui venaient derrière les grilles pour regarder nos entraînements. 

Et surtout des résultats à la hauteur de nos attentes, si ce n’est plus ! Le tout retransmis en direct sur L’Equipe 21 donc suivi par des milliers de français. Vraiment UNIQUE !

G. : Quel est ton meilleur souvenir sous le maillot bleu ?

Viktor : Cette Coupe du Monde sans hésitation !

G. : En Inde, tu as dépassé la barre des 100 capes en sélection. Que représente pour toi le fait de jouer pour la France ?

Viktor : C’est un peu banal mais : fierté, passion et devoir de donner le meilleur pour représenter au mieux le pays. Même si c’est un petit sport, beaucoup de monde aimerait être à notre place donc il faut toujours donner le maximum pour ne rien regretter, une carrière c’est court…

G. : Quel est le secret de ta longévité au haut niveau ?

Viktor : C’est essayé de garder le plaisir au maximum. Il y a toujours des moments où on en a marre où on veut faire d’autres choses mais ça doit rester 5% sur une année. En fait, la longévité pour moi c’est l’équilibre : vie professionnelle / famille / amis / sport.

Si tout ça est équilibré, ça ne peut que marcher. Pour que ça soit équilibré c’est un travail de tous les jours et une remise en question permanente. Il n’y a jamais rien qui est acquis au haut niveau. C’est une éternelle remise en question après chaque match, chaque entraînement, chaque compétition.

Il y aussi des indispensables pour tout sportif qui veut progresser et aller loin : travail, persévérance, hygiène de vie et un peu de talent.

Viktor-lockwood-hockey-sur-gazon-équipe-de-france

VIKTOR LOCKWOOD, UN CHAMPION QUI RÊVE DE JEUX OLYMPIQUES AVEC HUMILITE

G. : Tu fais partie des stars de ce sport mais peu de français te connaissent. Ressentez-vous de la frustration dû au peu de médiatisation de votre sport le reste de l’année ?

Viktor : Non pas de frustration, c’est comme ça. La médiatisation, il faut aller la chercher. Personne ne va nous la donner ! Je prends souvent l’exemple du volley et de la team Yavbou. Nous avons beaucoup de points communs avec eux car notre génération 92 a été vice-Championne du Monde Junior (nous sommes encore une dizaine de cette aventure en Equipe de France A).

Nous commençons à aller chercher les résultats et donc la médiatisation… Ça ne se fera jamais dans l’autre sens. La team Yavbou a été chercher de la reconnaissance et de la médiatisation en gagnant la World League puis le championnat d’Europe. C’est DÉMENTIEL ce qu’ils ont fait !

G. : Quel est le développement du hockey sur gazon en France ? A ta façon quel rôle joues-tu ?

Viktor : Pour exploser il faut se qualifier aux Jeux Olympiques de Tokyo et faire quelque chose de grand à Paris. C’est en cours…

G. : L’équipe de France est à un pas de se qualifier pour les JO de Tokyo. Ce serait pour toi une première participation. Comment appréhendes-tu cela ?

Viktor : Les Jeux Olympiques… C’est le rêve ultime de tout sportif, simplement.

L’Equipe de France de Hockey sur Gazon n’a qu’une marche à franchir pour se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Il faudra battre l’Espagne sur une double-confrontation le 25 et 26 Octobre 2019 à Valence (Espagne). Les matchs devraient être diffusés par la chaîne L’Equipe.

G. : Tu auras 32 ans pour les Jeux en France. C’est un objectif d’y participer ?

Viktor : Chaque chose en son temps. Objectif Tokyo 2020, après on se posera et on réfléchira à la suite. Mais c’est dans ma tête !

LES AUTRES CASQUETTES DE VIKTOR LOCKWOOD : LE WEB ET LE CHAMPAGNE !

G. : Tu joues, tu entraînes mais ton club te laisse vivre ta « seconde vie » d’entrepreneur. Comment arrives-tu à conjuguer les deux ?

Viktor : L’équilibre ! J’en parlais plus haut mais la première chose est que le hockey est un sport complètement amateur en France. C’est pourquoi tous les meilleurs joueurs français migrent vers la Belgique, la Hollande ou d’autres pays.

G. : Peux-tu nous expliquer ce que tu fais ?

Viktor : La base de mon travail est le web : la création digitale. J’ai donc une première activité qui est la création web (sites internet, stratégie digitale, référencement, web design…)

www.viktorlockwood.fr et www.lagencebaam.com

Mon grand père ma transmis une passion : Le champagne. Nous venons de créer notre champagne familiale : NAT’S CHAMPAGNE www.natschampagne.co. Et comme j’adore tout ce qui est petits producteurs locaux, j’ai décidé de créer un concept de box ou chaque mois nous mettons en avant un champagne d’un petit producteur : BULLES DE CHAMP’ (www.bullesdechamp.fr)

Pour chaque projet / entreprise je me sers de mon expérience de joueur de haut niveau en Hockey sur Gazon. Un sport d’équipe c’est aussi une équipe de confiance autour de soit. Tout seul, ça ne peut pas marcher, je ne pourrais rien créer. Le principal c’est de s’entourer de personnes de confiance et compétentes ayant les mêmes valeurs. Ensuite pour que l’entreprise fonctionne, il faut comme dans le hockey : de la passion, du plaisir, de la détermination et de la persévérance.

Nous remercions de tout cœur Viktor Lockwood pour son enthousiasme, sa disponibilité et sa passion.