À moins de vivre dans une grotte, il est impossible d’être passé à côté de la performance des Soul Flyers. Le 13 octobre 2017, les pilotes de wingsuit, Fred Fugen et Vincent Reffet, ont « juste » sauté d’une montagne pour rentrer dans un avion en plein vol. Oui, vous venez bien de lire cette phrase. Une performance, un exploit, une folie … Les adjectifs ne manquent pas. Une prouesse, réalisée tout près du sommet de la Jungfrau (Suisse), qui fait le tour du web depuis 3 jours. Genèse d’un exploit historique.

SOUL FLYERS, UNE AVENTURE FRANÇAISE BOOSTÉE À L’ADRÉNALINE

L’aventure Soul Flyers commence en 2003. Une histoire française construit autour d’une amitié et d’une passion pour les disciplines aériennes. Les premiers membres sont Loïc Jean-Albert, Valéry Montant, Claud Remide et Stéphane Zunino. Ils se font rapidement un nom en enchaînant les performances aériennes dans le monde entier. Mais l’équipe évolue par la force des choses. De tristes pertes et un projet qui se met en « stand-by » jusqu’en 2010.

Début 2010, c’est le moment que choisisse Fred Fugen et Vincent Reffet pour relancer la team. Plus qu’une équipe, les Soul Flyers c’est finalement un état d’esprit qui se transmet. Ces deux-là sautent en parachutent ensemble depuis le bug de l’an 2000. N’essayez même pas de compter le nombre de saut qu’ils ont réalisé en duo. Vous auriez le vertige ! Fred et Vincent, c’est une équipe soudée pour qui les maîtres mots sont : précision, synchronisation et plaisir. Passionnés de wingsuit et de base jump, les deux français n’ont qu’un objectif en tête : relever les défis les plus fous. Y compris rentrer dans un avion en plein vol.

Toujours en quête de repousser les limites de ces disciplines, ils s’entraînent comme des acharnés avec une recherche de performance et de sécurité constante. Dans ces moments là, Red Bull n’est jamais très loin. Ils ont rejoints la Team Red Bull en 2012. Ils sont aussi athlètes Skydive Dubaï, où ils réalisent des performances hallucinantes.

« A DOOR IN THE SKY », UN DÉFI HORS DU COMMUN

L’homme à l’origine de ce défi, c’est Patrick De Gayardon. Surnommé Deug, ce parachutiste français. C’est en 1994 qu’il invente le wingsuit avec un nouveau concept d’ailes souples attachées au corps du parachutiste, entre ses bras et ses jambes. La vie du français est marquée par un exploit fou. Largué d’un avion, il devient le premier homme à remonter dans la cabine une minute plus tard. Une cascade qui restera longtemps gravée comme un moment historique du wingsuit mondial. Le nom de Patrick De Gayardon résonne encore plus aujourd’hui avec l’exploit des Soul Flyers. Un véritable hommage pour un parachutiste admiré de tous.

Patrick De Gayardon lors de son exploit en 1997.

Décédé en 1998 à 38 ans, à la suite d’un accident au moment de l’ouverture de son parachute, De Gayardon restera un modèle pour les Soul Flyers et une source d’inspiration inépuisable pour eux. Après l’avoir rencontré quand il préparait son exploit en 97, les deux jeunes casse-coups s’étaient promis de reproduire cette cascade. 20 ans après l’exploit du français, Fred et Vincent lui font honneur avec le projet « A Door in the Sky ». L’inventeur de la version moderne de la wingsuit doit aujourd’hui être très fier d’eux.

Ce défi fou, les deux français le prépare depuis de longs mois. Le degré de préparation et de précision est inimaginable avec ce type de défi. En même temps, le risque est ultra-présent et il ne laisse que peu de place à l’improvisation et au doute. Ils ont notamment réalisé des centaines de vol sur l’année 2017 avec l’avion pour atteindre un degré extrême de synchronisation avec le pilote. Car il est lui aussi un acteur majeur de cette fabuleuse performance.

Il a fallu trouver le lieu idéal et l’équipe d’experts chevronnés. Le lieu est une évidence. Le sommet de la Jungfrau offre un saut idéal. 3200 mètres de dénivelé. Un régal pour le wingsuit. Pour ce qui est de l’équipe, le rôle du pilote sera primordial. Le nom de Philipe Bouvier est une évidence. C’est un as. Et à ses côtés, Yves Rossy fera office de co-pilote. L’inventeur du projet Jetman connaît parfaitement les vols en montagne. À bord du Pilatus (modèle d’avion parfait pour ce type de performance), c’est une équipe d’experts complémentaires et déterminés qui mènera à bien ce défi.

LES SOUL FLYERS, DES HABITUÉS DES EXPLOITS

Le dernier défi des Soul Flyers a obtenu un coup de projecteur fou. Mais ces deux frenchies n’en sont pas à leur coup d’essai avec la performance « A Door in the Sky ». La vitrine de leurs exploits commencent à très sérieusement se remplir. En Novembre 2016, ils sautaient d’un hélicoptère à 4000 mètres d’altitude. Une pure folie réalisée dans les Dolomites en Italie. Avec leur combinaison en forme d’aile, ils repoussent les limites de ce sport extrême. Il faut imaginer deux potes qui rendent un sport extrême … encore plus extrême.

Sans aucune marge d’erreur possible, ils ont sauté d’un avion à 10 000 mètres d’altitude au dessus du Mont-Blanc. Vincent Reffet et sa team Jetman (des ailes propulsées) Dubai se sont aussi associés avec Emirates le temps d’une vidéo surréaliste. Une collaboration osée et un travail de plusieurs moi pour voir des hommes volés « main dans la main » avec le nouvel Airbus A380. À la rédaction, nous avons encore du mal à y croire !

Ils repoussent les limites sans connaître la peur. Ils ne connaissent qu’une chose, le travail encore et encore. Le seul moyen pour prendre du plaisir et un gros shoot d’adrénaline sans risquer l’accident, souvent fatal dans ces disciplines. Ces fils de parachutistes, qui comptent des milliers de sauts au compteur chacun, savent aussi vendre leur image. Leurs exploits font le tour du monde en 24 heures et les marques comme TAG Heuer font appel à eux pour la promotion de leurs montres. Deux frenchies à suivre de très près. Mais vous avez peu de chances de ne pas en entendre parler. À moins de n’être toujours pas sorti de votre grotte. Mais là, on ne peut plus rien faire pour vous.