Effet de mode ou réelle nécessité de revenir aux plaisirs simples ? La question a le mérite de se poser quand on apprend que la première salle de lancer de haches vient d’ouvrir à Paris.

Depuis quelques mois, le lancer de haches est devenu le sport à la mode. Une activité branchée qui nous vient tout droit des forêts canadiennes. Le lancer de haches, c’est forcément excitant quand on en parle. Le succès a d’abord commencé aux États-Unis pour débarquer en France il y a peu de temps. Thomas Morel vient d’ouvrir la salle « Les Cognées » dans le quartier de la Goutte d’Or. Une première en France qui marque le début d’une véritable tendance.

LE LANCER DE HACHES, LA NOUVELLE TENDANCE EN FRANCE

Un esprit viking qui ne vient pas de nulle part. Après la barbe, les chemises à carreaux, les comptes instagram remplis de photos nature et outdoor. Nous allons un peu plus loin dans notre retour aux sources. La volonté d’aller vers des sensations plus pures, des plaisirs plus accessibles. Tendance pour bobos barbus ? Pas si sûr ! Dans un quotidien hyper cadré, on note une vraie volonté de changement. Simplifier et retrouver quelques valeurs d’antan. Le lancer de hache s’inscrit dans ce mouvement global de retour à la nature et de couper du tout-numérique. Le survivalisme, les stages commandos et la vie sauvage n’ont jamais été autant en vogue qu’aujourd’hui.

Le principe du lancer de hache est simple. On vient entre amis, on descend quelques bières, on mange un morceau et surtout … On déglingue des cibles avec une hache. Pour avoir testé le lancer, nous pouvons vous garantir que c’est un très bon défouloir. Un véritable exutoire quand la hache vient se planter nette dans le bois. Une délivrance et une activité qui se fait en toute sécurité. Et un principe enfantin : faire tournoyer une hache plutôt légère (700/800g.) afin qu’elle se plante au plus près du centre de la cible.

« La technique n’est pas compliquée et une fois qu’on a acquis les bons gestes, on peut prendre du plaisir très rapidement » Thomas Morel.

Ne croyez pas que ce nouveau sport (C’est déjà considéré comme tel au Canada) ne répond à aucunes règles. Elles sont simples, certes, mais pas question de faire ça n’importe comment ! On compte les points avec le maximum de points accordés quand la hache vient se planter dans le cœur de la cible. Le jackpot !

LES PREMIÈRES SALLES DE LANCER OUVRENT EN FRANCE

La France commence à se prendre d’affection pour le lancer de haches. Les premières salles viennent d’ouvrir. Nous parlons énormément de la version parisienne mais des salles ont ouvertes à Lille avec le Lhache Prise ou encore le Valhalla près de Caen.

À Paris, la salle de lancer s’est installée dans le quartier de la Goutte d’Or dans le 18ème. Thomas Morel est donc le premier patron de salle de lancer de haches en France. Un pionnier qui a découvert ce sport lors d’un voyage au Canada l’été dernier. Comme une évidence, il décide qu’il doit absolument faire découvrir ça aux parisiens.

Thomas Morel, fondateur de la salle de lancer « Aux Cognées ».

Le nom de la salle « Les Cognées », c’est aussi le nom d’un modèle de hache, sent bon l’épicéa avec ses 10 couloirs de lancer grillagés de métal. On ne lésine pas avec la sécurité. Si jamais vous avez déjà oublié, nous vous rappelons que vous avez une hache entre les mains (cf. TOUS les films d’horreur). 20 minutes avec un instructeur et un patron intraitable sur les règles de sécurité à respecter. Chaussures fermées, respect de la zone de lancer à 4m de la cible, attendre que les couloirs voisins soient libres pour lancer … Une ambiance fun et détendue mais un patron strict sur les consignes. Rassurant !

Le succès ne s’est pas fait attendre. Les salles de lancer sont désormais très prisées pour les anniversaires ou encore les enterrements de vie de garçon.

BIEN CHOISIR SA FUTURE HACHE DE LANCER

Vous l’avez compris, dans les mois qui viennent, il sera difficile de passer à côté de cette nouvelle tendance. C’est amusant et ça défoule après une (trop) longue journée de travail. Mais le lancer de hache ne se pratique pas uniquement dans ces nouvelles salles. Un arbre, des potes, chacun sa hache et roule !

Mais encore faut-il avoir la bonne hache. J’en vois qui rigolent au fond de la classe, mais nous sommes très sérieux. Au même titre q’une raquette de tennis ou qu’un club de golf, le choix de l’équipement est une mécanique de précision propre à chacun. Votre taille et votre force sont des paramètres à prendre en considération. Mais pas de grandes démonstrations ici. Rassurez-vous. Planter une hache reste à la portée de tous. Alors nous vous dévoilons une petite sélection de haches que nous aimons bien chez Grounds.