À la rédaction, nous sommes tombés sur un vieux grimoire, une relique. Copain des Bois – Le guide des petits trappeurs (Editions Milan). Nous avons dépoussiéré tout ça et on s’est régalé à retrouver toutes les petites – et grandes – astuces pour survivre dans les bois. Le nombre d’informations qu’on y retrouve est tout simplement hallucinant. On passe de l’exploration, aux insectes en passant par l’astronomie, faire un feu et même du secourisme.

Et là … idée de génie. On va reprendre notre bon vieux Copain des Bois et en extraire les techniques et les astuces les plus utiles et les plus efficaces. Devant la quantité de conseils plus que pertinents, la série d’articles « Copain des Bois 2.0» devrait nous tenir en haleine un bon moment. Ce sont des conseils faciles à retenir et simple à exécuter quand on a une tête bien pleine. On a décidé de commencer par le commencement de toutes les aventures : savoir faire son sac.

QUEL SAC À DOS POUR VOS EXPLORATIONS ?

Dans un ancien article, nous vous faisions découvrir la marque britannique de sac à dos Millican. Une vraie découverte avec des produits toujours robustes, résistants et super stylés. Un poids léger, qui en fait un outil prisé des explorateurs, mais aussi des innovations comme les poches cachés et des points de compressions. Le résultat, un sac prêt pour toutes vos aventures. Les grandes comme les petites.

Il est indispensable que votre sac soit gros, avec des poches et éviter les armatures trop rigides. Et oui, pas à votre taille, une armature pourrait vous faire mal au dos après une longue journée de marche. Avec le modèle « Fraser the Rucksack » de 32 litres, Millican nous offre un sac à dos parfait pour affronter la nature et les éléments pendant 2 ou 3 jours. Bonus : des poches sur les côtés pour avoir la gourde et la lampe torche à portée de main. 

COMMENT BIEN PRÉPARER SON SAC.

Quand on décide de partir à l’aventure, il ne fait pas toujours beau et sec. Dame nature est imprévisible, et quand on est en altitude les températures peuvent vite chuter. Il est donc primordial d’avoir une bonne veste. La marque californienne Patagonia est un gage de qualité. Sobre, compressible et élégante, la veste Torrentshell est un modèle fiable et respectueux de l’environnement. Imperméable et respirante, cette veste vous protégera parfaitement.

Un bon duvet c’est un évidence. Alors on se dirige naturellement vers la marque outdoor Millet. Les français sont des références quand il s’agit d’équipements pour la montagne et la nature. Le Baikal 750 (son poids!) vous garantira des rester à l’abri du froid et de l’humidité. Que demander de plus ?

L’aventure LifeStraw commence par le constat terrible du problème d’eau potable. Ils ont alors décidé de redéfinir les sources d’eau potable via l’innovation, la qualité des produits et le design. Une mission. Le LifeStraw Go intègre un filtre dans une gourde, ce qui permet d’emporter de l’eau potable où que l’on aille. Une vraie révolution et un bonus pour l’univers outdoor. Vous pouvez vous arrêter au bord d’une rivière, remplir la gourde et tout boire dans la foulée. Une eau filtrée à 99,99%. Un projet qui mérite vraiment qu’on s’y attarde. On vous laisse en découvrir plus.

Quand on parle de lampe de poche, c’est délicat de ne pas parler de la marque Mag-Lite. Ils se sont imposés comme des leaders avec des produits fiables. Les professionnels approuvent et nous aussi. Les modèles sont souvent d’un design sobre mais élégant. Solide et résistant à l’eau cette lampe de poche, d’une autonomie de 8 heures, ne vous quittera plus.

LA BONNE TENTE & LES PETITS INDISPENSABLES DU SAC-PAGAÏE.

Comment parler de sac et de randonnée sans parler de tente. C’est essentiel d’être bien équipé si vous comptez passer la nuit dehors. Quoi de mieux que de faire confiance à McKinley. 30 ans d’expérience dans l’univers outdoor pour une marque qui ne cesse d’innover et de nous offrir des équipements de belle qualité. La tente Kalari s’inscrit dans cette logique.

Pour les aventuriers qui ne veulent rien oublier, on vous conseille d’emporter avec vous : une boussole, des allumettes, un couteau, de la ficelle, une trousse de pharmacie, un carnet ou encore des jumelles. On peut y ajouter des épingles à nourrice et un sifflet. Ne l’oubliez pas, un sac bien fait, c’est un sac dans lequel tous les petits coins sont bien pleins.