La scène qui s’est déroulée au Conquet le dimanche 3 septembre est juste hallucinante. Un homme de 71 ans qui débarque sur les plages françaises. Non ce n’est pas un américain en retard. Juste Aleksander Doba, alias Olek, qui vient de terminer sa troisième traversée de l’Atlantique en kayak. Un exploit fantastique réalisé uniquement à la force de ses bras.

LA TRAVERSÉE DE L’ATLANTIQUE D’ALEKSANDER DOBA, UN PÉRIPLE HALLUCINANT

Personnage hors norme, Aleksander sort de son kayak en bondissant et va même se rouler dans l’herbe avant un petit bain de foule bien méritée. Il faut dire que le polonais n’a pas croisé grand monde depuis son départ de New York. Un périple de 110 jours mais il en faut plus pour arrêter cet aventurier réputé. Et pour ne pas faillir à sa réputation de personnage un peu fou, Olek n’hésite pas à lâcher quelques punchlines. « Et dire que j’ai failli rater l’Europe. Elle est si petite à l’échelle de l’Océan ».

Une arrivée chargée en émotion mais surtout en énergie. Une énergie contagieuse ! Il en fallait quand le 16 mai 2017, Aleksander Doba s’élance de New York. L’aventurier kayakiste de plus de 70 ans vient de réaliser un véritable exploit. Une aventure de 7700 km et une arrivée qui ne se fera pas au Portugal. La faute a des vents qui en ont décidé autrement. Direction la France pour le polonais qui ressemble plus à Robinson dorénavant avec sa grande barbe blanche et ses traits fatigués. Et 10kg en moins qui ressemble plus à un détail finalement.

Sur son embarcation de 7m de long et 750kg chargé au départ, Aleksander Doba n’a pas vécu une traversée paisible. Il a du essuyé 4 grosses tempêtes. Les pépins, Olek il connaît ça bien. En pleine traversée, il casse son gouvernail. Il ne doit son salut qu’à l’intervention d’un bateau passant à proximité.

ALEKSANDER DOBA, UN AVENTURIER HORS NORME

Aleksander vient de réaliser une traversée unique. Mais le polonais est un habitué des exploits en kayak. À 65 ans, il réalise sa première traversée de l’Atlantique d’Est en Ouest. Il part de Dakar au Sénégal pour rejoindre la côte brésilienne en seulement 99 jours et une traversée de 5400km. Il devient alors le premier homme à avoir traversé l’Atlantique d’Est en Ouest en kayak.

Ce n’est pas le seul fait d’arme de l’aventurier. En 99, il effectue, toujours en kayak, le tour de la mer Baltique. Mais aussi, un périple qui le fait partir en 2000 de Pologne pour rejoindre la Norvége, au nord du cercle polaire arctique. Il fera aussi le tour du gigantesque lac Baïkal en Sibérie. 41 jours et 2000km dans des conditions terribles.

Concours de selfie : fin du game !

Une traversée lui vaudra même d’être élu aventurier de l’année par le National Geographic en 2015. Le 5 octobre 2013, il s’élance depuis la Floride pour rejoindre le Portugal. Les caprices du vent et de l’océan vont le forcer à faire un détour de 1300 milles nautiques. Le voyage final dépassera les 12000km. Un aventurier hors norme, on ne vous a pas menti. Une vraie source d’inspiration.

TU VEUX DEVENIR LE PROCHAIN ALEKSANDER DOBA ?

On va commencer par les basiques. Comme pour les Stand Up Paddle gonflables, le kayak a aussi succombé à la mode du gonflable. Tellement pratique pour gagner en mobilité et emporter votre passe-temps favori avec vous peu importe l’endroit.

Nous vous conseillons franchement Itiwit. C’est la marque développée par Décathlon pour les sports de pagaie. Dans la lignée du développement phénoménal du Stand Up Paddle, Itiwit fait aussi dans la conception de kayak gonflable hyper abordable. Des produits innovants conçus dans la baie d’Hendaye.